Getty Images

FC Nantes : Halilhodzic se pose "beaucoup de questions" après le départ de Sala

Halilhodzic se pose "beaucoup de questions" après le départ de Sala
Par AFP

Le 18/01/2019 à 18:08Mis à jour Le 18/01/2019 à 18:43

LIGUE 1 - Lors de sa conférence de presse ce vendredi, l’entraîneur du FC Nantes, Vahid Halilhodzic, a exprimé sa déception suite au départ de son buteur Emiliano Sala pour l’Angleterre et concernant sa relation confuse avec son président, Waldemar Kita.

Coach Vahid aurait préféré vivre un début d’année un peu moins mouvementé, perturbé par le futur transfert de son attaquant Emiliano Sala et certaines incompréhensions avec son président, Waldemar Kita. "Je me pose beaucoup de questions", a admis vendredi en conférence de presse l'entraîneur de Nantes, manifestement très mécontent du départ de son meilleur buteur à Cardiff (Premiere League) qui devrait être prochainement officialisé.

Mercredi, peu après avoir compris que la perte de l'attaquant italo-argentin était inéluctable dès cet hiver, il avait préféré ne pas se présenter en conférence de presse après le match perdu (1-0) à Nîmes. "Dernièrement, il s'est passé beaucoup de choses et je n'étais pas content. Je voulais garder ça pour moi. La langue de bois, ce n'est pas ma façon de fonctionner. Malgré l'obligation de parler après le match, je préférais payer une amende plutôt que de m'exprimer publiquement", a-t-il expliqué.

Halilhodzic n’a pas été mis au courant du départ de Sala

Plus que le départ du goleador (12 buts en championnat) vers le Pays de Galles, c'est la méthode employée qui lui a fortement déplu. "Emiliano est un garçon attachant. J'ai parlé avec lui. Il a 28 ans et il va gagner six fois son salaire actuel. J'aurais peut-être fait le même choix. Je voulais juste qu'on me mette au courant", a regretté Coach Vahid.

Foncièrement attaché aux Canaris, dont il a lui-même été l'attaquant-vedette dans les années 1980, il a pourtant décidé - pour le moment - de ne pas démissionner, même si l'idée semble l'avoir traversé. Mais la relation semble désormais brouillée avec le président Waldemar Kita. "Le président m'a appelé hier soir mais je n'ai pas répondu. Tout à l'heure, il m'a expliqué certains points. Chaque partie me parle de choses différentes", a-t-il lâché, visiblement dépité. "Je me pose beaucoup de questions" sur la relation de confiance avec Président Kita, a-t-il ajouté.

Avant de se pencher sur le mercato, l'ancien coach du PSG va devoir se creuser la tête pour composer son attaque dimanche, à Angers. Kalifa Coulibaly, remplaçant désigné de Sala, est en effet suspendu pour le déplacement en Anjou.

Vahid Halilhodzic (Nantes) à La Joneliere le 2 octobre 2018

Vahid Halilhodzic (Nantes) à La Joneliere le 2 octobre 2018Getty Images

0
0