Getty Images

Guedes, Di Maria, Pastore... L'équation à trois inconnues du PSG pour empocher 60 millions

Guedes, Di Maria, Pastore... L'équation à trois inconnues du PSG pour empocher 60 millions

Le 14/06/2018 à 09:30Mis à jour Le 14/06/2018 à 09:34

LIGUE 1 - Le couperet est tombé et il est plutôt doux. Le Paris Saint-Germain n'a pas été sanctionné par l'instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA (ICFC). Reste qu'il va falloir vendre pour 60 millions avant le 30 juin prochain. Études des différentes possibilités qui s'offrent aux dirigeants parisiens.

Quand on possède un effectif qui se dit capable de jouer les premiers rôles sur la scène européenne, trouver 60 millions d'euros de vente ne devrait pas être trop difficile. Reste à jongler entre les exigences du fair-play financier et celles plutôt sportives. Évidemment, vendre Adrien Rabiot et Marco Verratti suffirait à entrer dans les clous du FPF mais est-ce la volonté des dirigeants parisiens ? Pas sûr. En revanche, ils ont d'autres atouts dans leur manche.

Guedes, la solution ?

Si Antero Henrique est réputé pour dénicher des jeunes pépites et bien vles endre, il n'a pas encore confirmé cette réputation à Paris. Dans ses mains, le directeur sportif du PSG a des certains Javier Pastore, Angel Di Maria et surtout Gonçalo Guedes, qui détient une partie de la réponse à l'équation.

Gonçalo Guedes lors de Valence CF - Seville FC / Liga 2017/2018

Gonçalo Guedes lors de Valence CF - Seville FC / Liga 2017/2018Getty Images

Le Portugais sort d'une saison magnifique à Valence (6 buts, 11 passes) et a vu sa cote grimper en flèche jusqu'à atteindre une quarantaine de millions d'euros, selon Transfermarkt. Quarante millions, c'est une somme déjà appréciable pour un joueur acheté 30 millions d'euros il y a 18 mois. Ne pas perdre d'argent sur Guedes était illusion voilà un an, c'est devenu une assurance en l'espace douze mois. Mais le PSG a-t-il intérêt à se précipiter ?

L'international portugais (10 sélections, 3 buts) va disputer la Coupe du monde et pourrait bien valoir plus cher encore dans quelques semaines. Cinquante millions ? Soixante millions ? A 21 ans seulement, Guedes peut rendre fou des clubs désireux de miser sur son potentiel pour peu qu'il brille au Mondial. Et si Paris faisait le même choix ? Pouvant évoluer quasiment partout sur le front de l'attaque, Guedes a des chances de plaire à Tuchel, adepte de la jeunesse. Si le Portugais venait à rester, il faudrait en revanche absolument trouver des points de chute à Angel Di Maria et Javier Pastore.

Javier Pastore félicite Angel Di Maria contre Montpellier

Javier Pastore félicite Angel Di Maria contre MontpellierGetty Images

Di Maria et Pastore, fin de l'aventure

Le premier élément concernant les deux Argentins est la date de leur fin de bail au PSG : le 30 juin 2019. A l'orée de la prochaine saison, s'il n'y a pas eu de prolongation d'ici-là, Di Maria et Pastore entameront leur dernière année de contrat. A l'heure actuelle, la cote d'Angel Di Maria atteint les 40 millions d'euros (toujours selon Transfermarkt). Et il y a de nombreuses raisons de croire que les postulants vont se bousculer pour l'ailier arrivé au PSG à l'été 2015 contre un chèque de 63 millions d'euros. Il faudra alors négocier avec malice pour empocher au moins 40 millions.

Pour Javier Pastore, l'aventure parisienne va selon toute vraisemblance s'achever cet été. La première recrue de QSI n'a plus la même valeur qu'il y a quelques années. Aujourd'hui, l'achat d'"El Flaco" coûterait aux alentours de 15 millions d'euros. Avec son talent et sa classe, nul doute que Pastore (28 ans) plait encore à des clubs européens. A moins que la Chine entre dans la danse ? Auquel cas, les problèmes du PSG seront réglés rapidement.

0
0