Getty Images

Guingamp accroche un point à Bordeaux (0-0)

Un point, c'est tout pour Bordeaux et Guingamp

Le 20/02/2019 à 20:53Mis à jour Le 20/02/2019 à 22:08

LIGUE 1 - Les Girondins de Bordeaux confirment leur petite forme de 2019. La formation au scapulaire a été accrochée sur sa pelouse par la lanterne rouge Guingamp (0-0) mercredi, en match en retard de la 23e journée. Les Bretons ont défendu crânement leur chance mais sans parvenir à trouver l'ouverture devant des tribunes peu garnies. Bordeaux reste 13e, Guingamp dernier.

Guingamp ne gagne toujours pas, mais ne perd plus. Ce mercredi soir, en match en retard de la 23e journée de L1, les Bretons ont assuré l'essentiel en mettant fin à une série de quatre défaites consécutives en championnat. Sérieux et solidaires, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont logiquement accroché le match nul (0-0) face à une faible équipe de Bordeaux. Malgré l'énorme occasion de Nolan Roux et la tête de Koundé sur la barre, les deux équipes peuvent s'estimer heureuses de prendre un point. Guingamp peut s'appuyer sur le contenu de son match pour profiter d'un calendrier plus ouvert dans les prochaines semaines.

Les Guingampais étaient en quête urgente de points. Après une série de matches difficiles face à cinq équipes du haut de tableau (Saint-Etienne, Paris, Reims, Lille et Lyon), les Bretons comptaient profiter de cette rencontre potentiellement plus à leur portée pour remettre la marche avant et changer de dynamique dans la course au maintien. Jocelyn Gourvennec avait insisté sur l'importance de la précision et de l'efficacité devant le but. Mais si l'En Avant est reparti avec un point, il peut encore regretter son manque de réalisme.

Une attaque girondine sans mordant

Après un premier quart d'heure d'observation, où les visiteurs sont restés regroupés derrière, laissant le ballon à des Girondins alignés dans une animation offensive en 4-3-3, les Bretons ont été plus entreprenants et se sont montrés les plus dangereux. La première période a été guingampaise, à l'image de ce bel enchaînement de Benezet, contrôle, petit-pont sur Otavio, avant d'être repoussé par Costil (27e).

Les Girondins ont réagi dans le deuxième acte, se montrant plus présent et actifs à la construction et dans les déplacements. Le changement tactique d'Eric Bédouet à la mi-temps, avec la sortie de Maja remplacé par Cornelius, a d'ailleurs fait du bien à Bordeaux. Très attendu face à son ancien club, Jimmy Briand était en effet absent de la feuille de match. L'attaque reposait donc sur un trio un peu tendre, Karamoh (de retour), Maja (pour sa deuxième titularisation sous le maillot girondin) et De Préville.

L'incroyable raté de Roux

C'est pourtant l'équipe bretonne qui s'est procurée une occasion franche en premier. Et quelle occasion... Sur un centre de Lucas Deaux, détourné vers son but par Vukasin Jovanovic mais repoussé par Benoît Costil, Nolan Roux, seul à trois mètres du but, n'avait plus qu'à mettre le ballon au fond (51e). Mais c'était sans compter sur l'incroyable manque de confiance de l'ancien Messin, bloqué à deux buts cette saison. Après ses têtes sur la barre en fin de match face à Lille et Lyon, l'attaquant breton a trouvé le moyen d'envoyer le ballon au-dessus de la barre, privant son équipe d'une ouverture du score toute faite...

Les Guingampais ont ensuite fait le dos rond dans le dernier quart d'heure et c'est la transversale qui a empêché l'ouverture du score de Bordeaux sur une tête de Koundé, bien servi sur un centre de Basic (76e). Les hommes de Jocelyn Gourvennec sont toujours lanterne rouge. Ils pourront bénéficier d'un calendrier plus abordable dans les prochaines semaines avec l'espoir de prendre les trois points en recevant Angers, puis Nantes, avant un déplacement à Toulouse. Mais en attendant, l'En Avant continue de faire du surplace.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0