Getty Images

"Il faut moins parler et donner beaucoup plus" : Aulas visait Ndombele (mais pas seulement)

"Il faut moins parler et donner beaucoup plus" : Aulas visait Ndombele (mais pas seulement)

Le 26/02/2019 à 09:16Mis à jour Le 26/02/2019 à 09:19

LIGUE 1 - Mécontent après la défaite de l'OL à Monaco (2-0), dimanche, Jean-Michel Aulas n'avait pas tardé à écrire un tweet sur son compte officiel. "Ceux qui pensent pouvoir réaliser de gros transferts en fin d’année se trompent", lâchait notamment le président lyonnais. Selon L'Equipe, il visait Tanguy Ndombele. Entre autres...

Nomdbélé visé, Dubois aussi

Mais alors, qui visait Jean-Michel Aulas ? Selon L'Equipe, qui revient sur cet épisode dans son édition de mardi, c'est surtout Tanguy Ndombele qui était attaqué. Courtisé par les plus grands clubs européens (Barça, Manchester City...), l'attitude du milieu de terrain laisse à désirer depuis plusieurs semaines. Manque de replis défensifs, peu de replacements... L'international français irrite son président. Et pas que. Moins étincelant, il pourrait perdre l'intérêt de certaines écuries s'il n'inverse pas rapidement la tendance, notamment d'un point de vue défensif.

Mais "JMA" ne visait pas que son milieu de terrain dans son tweet. Toujours selon le quotidien sportif, Léo Dubois, qui confiait récemment son ambition d'être convoqué en équipe de France, était également dans le collimateur de son président. Désormais, ce dernier attend une réponse de ses joueurs. Mais plus que par les réseaux sociaux, elle passera par le terrain.

Vidéo - Genesio : '"De la colère, de la frustration..."

01:21
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0