Getty Images

Ligue 1 - 25e journée - Reims bat logiquement un Stade Rennais fatigué par l'Europe (2-0)

Reims plane, Rennes a les jambes lourdes

Le 17/02/2019 à 18:57Mis à jour Le 17/02/2019 à 19:44

LIGUE 1 - Reims enchaîne. Le promu a signé un neuvième match sans défaite, dimanche, après son succès net et sans bavure face au Stade Rennais devant son public (2-0), lors de la 25e journée. Largement supérieur à son rival, fatigué après son match de Ligue Europa joué jeudi face au Betis, Reims, grimpe à la 7e place. Boulaye Dia (3e) et Rémi Oudin (68e) ont donné le succès aux locaux.

Reims poursuit sa très belle série. Logique et séduisant vainqueur de Rennes (2-0), dimanche, lors de la 25e journée de Ligue 1, la formation de David Guion a enchaîné un neuvième match consécutif sans défaite dans l'élite pour grimper à la 7e place, à seulement deux points de l'OM (4e). Les Bretons, de leur côté, n'avaient visiblement pas récupéré de leur nul spectaculaire contre le Betis (3-3), jeudi, en Ligue Europa. Hatem Ben Arfa et les siens sont onzièmes.

Résumer Reims à sa défense - la troisième meilleure de Ligue 1 - va devenir insuffisant. Dimanche, à Auguste Delaune, le promu a fait un immense pas vers le maintien en s'imposant avec style contre Rennes. La 7e place occupée par les hommes de David Guion est donc tout sauf illogique. Devant leur public, les Champenois ont lancé les hostilités très rapidement grâce à Boulaye Dia (1-0, 3e), venu conclure une action de très grande classe. Avant de briller par leur force collective.

Rennes était trop usé

Toujours aussi solides défensivement, à l'image d'un Yunis Abdelhamid encore impérial, les locaux ont enchaîné les sorties de balle et combinaisons de grande qualité, avec certes un trou d'une petite demi-heure avant la mi-temps. Et c'est à l'issue d'un contre éclair que Rémi Oudin s'en est allé faire le break, fusillant Tomas Koubek du pied gauche (2-0, 68e). Avec la manière, Reims a confirmé que ses résultats face à Lille (1-1), Lyon (1-1) ou encore Marseille (2-1) ces dernières semaines étaient loin d'être un hasard.

En face, Rennes n'a pas fait grand-chose pour mettre son adversaire du jour en difficulté. Il n'en avait, semble-t-il, pas les moyens. C'est simple, les hommes de Julien Stéphan ne sont pas créés la moindre occasion franche, les incursions de Benjamin André (10e, 52e) étant bien trop timides. Le SRFC a clairement laissé des plumes contre le Betis (3-3), jeudi dernier. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'Ismaïla Sarr est sorti de l'équipe titulaire à la dernière minute. Reste à savoir si les coéquipiers de Clément Grenier pourront se refaire une santé avant leur déplacement en Andalousie jeudi prochain. Il le faudra pour créer l'exploit au stade Benito Villamarin.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0