Panoramic

Ligue 1 - ASSE, Gourcuff, meilleur buteur : nos paris osés pour cette saison

Nos paris osés pour cette saison
Par Eurosport

Le 11/08/2018 à 09:51Mis à jour Le 11/08/2018 à 17:38

LIGUE 1 - Avant le coup d'envoi de la saison, la rédaction s'est amusée à faire quelques paris pour le nouveau championnat. Parce que la vie est faite de prises de risques, certains risquent de vous surprendre. Alors, vous êtes d'accord ?

Monaco ne sera même pas européen la saison prochaine

  • Par Loris Belin

Si vous avez une sensation de déjà-vu, c’est tout à fait normal. La saison dernière déjà, nous vous proposions comme pari l’ASM hors des places européennes. Comme tout pari qui se respecte, il n’est donc pas forcément réussi. C’est simplement qu’il avait un an d’avance. La logique de recrutement de jeunes à fort potentiel a encore marché à fond (Golovin, Barreca, Geubbels, Grandsir, Panzo…) mais c’est surtout la colonne départs qui porte toutes mes inquiétudes. Si vendre cher des jeunes pépites est une chose, laisser partir des cadres comme Fabinho, Moutinho voire Lemar est assez étonnant.

La stratégie commence à poser question, surtout que la marge derrière s’est resserrée. La fin du mercato viendra peut-être corriger mes craintes. Mais l’équipe de Jardim semble plus dépendante des bonnes saisons individuelles de joueurs comme Tielemans ou Lopes, qui devront encore passer un cap, que par le passé. Une ou deux blessures (comme celle de Golovin déjà à l’infirmerie) lié à l’enchaînement des matches et le Rocher pourrait bien s’effriter. Le coup d’arrêt serait alors majeur pour Monaco.

Vidéo - Jardim : "Faire progresser les jeunes pour remplacer nos meilleurs joueurs"

00:59

Yoann Gourcuff va signer une saison en double-double

  • Par Cyril Morin

Un coup de poker. Une énième relance. Pour quel résultat ? Nul ne le sait. Mais le talent de Yoann Gourcuff n’a pas fini d’enchanter la France du football. Après son passage anonyme, ou presque, du côté de Rennes, l’ancien prodige du football français a posé ses valises à Dijon. Après s’être préparé tout l’été, le Breton espère enfin accumuler les matches.

Dans une équipe portée vers l’avant (5e meilleure attaque de Ligue 1 la saison passée), Gourcuff a tout pour s’éclater aux côtés de Naïm Sliti ou Wesley Saïd. Probable attitré aux coups de pied arrêtés et probablement détenteur des clés du jeu dijonnais, l’international français aura l’occasion de remplir sa feuille de stats et réaliser un double-double (10 buts et 10 passes minimum) qui lui permettrait de signer la meilleure saison de sa carrière devant celle de 2008-2009 (12 buts, 8 passes). Si son physique tient le coup, pas impossible de croire à nouveau dans la résurrection Gourcuff. Une de plus, certes. Mais les planètes sont enfin alignées.

Le LOSC sera sur le podium des meilleures défenses

  • Par Louis Pillot

D’accord, ce pari est plutôt improbable. Après tout, le LOSC a encaissé pas moins de 67 buts la saison dernière : seuls Dijon et Metz ont fait pire. La préparation n’a pas vraiment corrigé le tir, puisque les Nordistes ont déjà été cherchés neuf fois le ballon dans leurs filets cet été. Pour autant, les Lillois ont le potentiel pour s’installer parmi les meilleures défenses du championnat cette année.

D’abord, parce que le recrutement de José Fonte est un gros coup. Même à 34 ans, on parle tout de même d’un champion d’Europe, qui va apporter toute son expérience à Adama Soumaoro et Junior Alonso. Ensuite, parce que Mike Maignan peut faire une grande saison. Irrégulier lors du dernier exercice, le gardien français va confirmer tout son talent. Enfin, parce que la patte de Christophe Galtier va faire effet. Le coach lillois sait y faire : il avait fait de Saint-Étienne la troisième meilleure défense de Ligue 1 il y a deux ans. Il peut rééditer l’exploit avec le LOSC. À condition de trouver un remplaçant à Kevin Malcuit, tout juste parti à Naples.

Christophe Galtier, le coach du LOSC

Christophe Galtier, le coach du LOSCGetty Images

Saint-Etienne va se qualifier pour la Ligue des champions

  • Par Vincent Brégevin

Oui, ça peut paraitre relativement faisable. Après tout, Saint-Etienne est une place forte du football français. Mais revoir les Verts en Ligue des champions, cela reste un sacré pari. Pourquoi ? Parce que l'ASSE n'a plus fait partie du plateau de la C1 depuis son dernier titre de champion de France en 1981. Depuis une élimination sans gloire au premier tour de l'épreuve face au Dynamo Berlin (1-1, 2-0). C'était il y a 37 ans. Une éternité. Mais cette période de disette est peut-être sur le point de s'achever.

Les Verts ont signé une remarquable deuxième partie de saison en 2017-18. Grâce à l'arrivée de recrues solides lors du mercato d'hiver. Le défi des dirigeants stéphanois était de les conserver cet été. Ils ont su le relever, en attendant l'éventuelle officialisation du transfert définitif de Rémy Cabella. Et même faire mieux en attirant Wahbi Khazri ou Timothée Kolodziejczak. Pendant ce temps, certains concurrents se sont affaiblis comme Monaco ou Bordeaux. Alors les conditions sont peut-être réunies pour que les Verts retrouvent enfin la compétition reine des coupes d'Europe.

Jean-Louis Gasset, l'entraîneur de Saint-Etienne

Jean-Louis Gasset, l'entraîneur de Saint-EtienneGetty Images

Amine Gouiri va rapidement s'imposer comme l'un des attaquants phares de Ligue 1

  • Par Vincent Guiraud

Imaginez un peu le scénario. Gouiri, qui débute la saison comme doublure de Mariano Diaz a l'OL, réalise un début de saison en fanfare. Rentré à chaque fois après l'heure de jeu, le jeune attaquant de 18 ans inscrit un doublé contre Amiens en ouverture, puis un but sur la pelouse de Reims avant de signer un nouveau doublé quinze jour plus tard contre l'OGC Nice au Parc OL. Fin septembre, l'attaquant de l'OL culime déjà à 9 réalisations en L1. Bruno Génésio n'a plus le choix. Gouiri gagne ses galons de titulaire, façon Karim Benzema en 2006, et relègue Mariano Diaz sur le banc de touche. Avant de s'imposer comme l'un des attaquants les plus prolifique de Ligue 1.

Si ce pari semble improbable sur le papier, il n'en est pas pour autant irréalisable. Et cela pour plusieurs raisons. D'abord car le joueur formé à Lyon possède toutes les caractéristiques pour briller dans son club formateur. Si l'année dernière Gouiri n'avait eu que sept bouts de match pour se montrer en Ligue 1, il a mûri dans son jeu. Très intéressant avec les U19 cet été, la jeune pépite fera de cette saison la sienne. Pour le plus grand bonheur de l'Olympique Lyonnais et des supporters rhodaniens.

Vidéo - Le futur buteur des Bleus ? Voici Amine Gouiri

01:10

Le PSG terminera invaincu

  • Par Guillaume Maillard-Pacini

Cette fois, c'est la bonne. En quête du moindre record, le PSG ne dirait certainement pas non à celui qui mène à l'invincibilité sur toute une saison. Et avec des rivaux qui se sont peu (ou pas encore) renforcés, on est prêt à parier que Thomas Tuchel et ses hommes termineront la saison 2018-2019 invaincus.

Si le FC Nantes avait frôlé cet exploit lors de la saison 1994-1995 (une défaite face à Strasbourg), aucun club n'est parvenu depuis à ne pas perdre ne serait-ce qu'une seule rencontre. Armé du trio Neymar-Cavani-Mbappé, protégé par une possible défense à trois (Thiago Silva-Marquinhos-Kimpembe) qui pourrait voir une recrue arriver (Boateng ?), le PSG semble encore bien au-dessus de ses concurrents.

De plus, la rigueur prônée par le nouveau coach allemand pourrait servir dans la quête de ce record. Alors, le PSG va-t-il rejoindre le cercle fermé des équipes invaincues sur toute une saison ?

Vidéo - "Entre Paris et ses concurrents, l'écart s'est encore creusé"

03:14

L'OGC Nice devra lutter contre la relégation

  • Par Pierre-Alexandre Conte

En apparence, ce pari peut paraître risqué. Parce que l'OGC Nice a terminé au pire huitième lors des trois derniers exercices de Ligue 1. C'était d'ailleurs l'an passé. Les Aiglons ont même goûté aux barrages de la Ligue des champions en août 2017. Mais cette époque semble déjà loin car l'été a été "meurtrier" sur la Côte d'Azur. Lucien Favre est retourné en Allemagne pour entraîner Dortmund, Alassane Pléa a marché dans les pas de son ancien coach en rejoignant le Borussia Mönchengladbach tandis que Jean Michaël Seri et Maxime Le Marchand sont partis briller en Premier League chez le promu Fulham.

Et Mario Balotelli me direz-vous ? Il est certes encore présent au club mais sa tête est probablement ailleurs. A Marseille ou en Italie, où il est envoyé tour à tour depuis plusieurs semaines. En tout état de cause, même s'il devait rester, difficile de l'imaginer avoir la même implication que par le passé. Si l'arrivée de Patrick Vieira, inexpérimenté à ce niveau – sans faire injure à la MLS -, incite certains à l'optimisme, le Gym dispose d'un effectif très limité en qualité. Et il y a de fortes chances qu'il le paye au prix fort cette saison, en étant contraint de lutter contre la relégation.

Patrick Vieira (Nice)

Patrick Vieira (Nice)Getty Images

0
0