Getty Images

Ligue 1 : L'OL s'impose 2-0 face à Amiens pour son premier match de la saison

L'OL n'a pas changé

Le 12/08/2018 à 16:52Mis à jour Hier à 08:32

LIGUE 1 - L'Olympique Lyonnais a débuté de la meilleure des manières sa saison en s'imposant 2-0 sur sa pelouse du Groupama Stadium face à Amiens. Après une première période intéressante où Traoré avait ouvert le score (24e), l'OL s'est amusé à se faire peur mais a finalement fait le break grâce à un coup franc sublime de Memphis Depay (75e). Les Amiénois pourront avoir des regrets.

Non l'OL version 2018-2019 n'a pas vraiment mué par rapport à la saison passée. C'est l'enseignement qu'on peut tirer de la première sortie du septuple champion de France ce dimanche contre Amiens. La victoire (2-0) a encore été au rendez-vous pour les hommes de Bruno Genesio, mais ce ne fut pas sans quelques frayeurs qui rappellent toute l'inconstance qui a fait défaut aux Rhodaniens en 2017-2018.

Certes, Lyon se présentait sans certains hommes forts (Fekir, Lopes, Rafael), et a dû faire face à des conditions pas tout à fait idéales (forte chaleur et une pelouse du Groupama Stadium en mauvais état). Mais celles-ci ont aussi affecté Amiens, déjà affaibli à l'intersaison par les pertes de Kakuta et Manzala, notamment, et qui comptait aussi ses absents (Monconduit, Prince Guano et Zungu).

L'OL a failli se faire surprendre

Les Nordistes ont d'abord laissé Lyon jouer à sa guise, mais comme l'an passé, face à un bloc regroupé, sans vraiment réussir à trouver Mariano Diaz devant (seulement 24 ballons touchés) et sans grande inspiration, les locaux ont galéré. Mais ils ont peu à peu fissuré le roc amiénois, que Traoré a manqué de fracturer une première fois (21e) seul face à Gurtner, avant de trouver avec réussite la faille en angle fermé (1-0, 24e).

Memphis Depay célèbre son but avec Bertrand Traore en Ligue 1

Memphis Depay célèbre son but avec Bertrand Traore en Ligue 1Getty Images

Le Burkinabé, un des artisans de la force offensive lyonnaise (87 buts inscrits) la saison dernière en championnat, est ainsi venu confirmer que l'OL restait toujours à craindre dans ce domaine d'une frappe puissante juste après (28e). Le but magnifique de Memphis Depay- encore lui -sur coup franc en seconde période (2-0, 75e) a fini de convaincre le public, qui avait alors multiplié les sifflets face à une équipe au bord de la rupture.

Car Amiens a eu l'occasion de revenir au score face à une défense lyonnaise en flottement, qui lui a coûté tant de points et de déception l'an passé. Les hommes de Christophe Pelissier, si proches de faire tomber Lyon à domicile en décembre (défaite 2-1), ont failli rejouer un mauvais tour aux Lyonnais sur un temps fort, où le centre fort devant le but d'El Hajjam (66e), la frappe de Cornette (68e) qui a frôlé le poteau et celle de Gnahoré trop croisée (69e) ont donné des sueurs froides à Mathieu Gorgelin. Sorti de sa torpeur par Depay donc, Lyon a filé vers une victoire toutefois largement méritée (15 tirs à 4, 68% de possession).

Mais il n'a semble-t-il pas trouvé le remède à l'inconstance, et la prestation du jour va nourrir les demandes de renfort derrière, alors que la signature de Ruben Dias est annoncée comme imminente. Que Lyon se rassure, s'il n'a pas fait carton plein comme ses concurrents marseillais (4-0 face à Toulouse) et monégasques (3-1 contre Nantes), eux non plus n'ont pas été impériaux. Mais il faudra laisser meilleure impression face à Reims, la semaine prochaine.

0
0