Getty Images

Ligue 1 - match en retard : Saint-Etienne domine Strasbourg (2-1) et reprend la quatrième place

Le réveil des Verts

Le 13/02/2019 à 20:55Mis à jour Le 13/02/2019 à 21:43

LIGUE 1 - Grâce à une première demi-heure particulièrement convaincante et deux buts de Beric (4e) et Perrin (27e), Saint-Etienne, dans un stade Geoffroy-Guichard partiellement à huis clos, a pris le meilleur sur Strasbourg (2-1) mercredi en match en retard de la 23e journée. Les Verts, qui restaient sur deux défaites et un nul, remontent ainsi à la 4e place du classement.

Saint-Etienne avait visiblement envie de se racheter. Au ralenti depuis leur revers contre Lyon (1-2) et giflés à Rennes dimanche dernier (3-0), les Verts ont relevé la tête face à Strasbourg (2-1) en match en retard de la 23e journée de Ligue 1. Décrochée grâce à des buts de Robert Beric et de Loïc Perrin dans la première demi-heure (Nuno Da Costa a, quant à lui, réduit l’écart pour les visiteurs à la 73e minute), cette victoire permet à l’ASSE de s’emparer de la quatrième place et de revenir à trois points de Lyon (3e). Le Racing, pour sa part, reste neuvième.

Ni l’horaire inhabituel, ni l’atmosphère particulière - huis clos partiel oblige, les deux virages étaient vides - n’ont refroidi les ardeurs de Saint-Etienne. Face à Strasbourg, les hommes de Jean-Louis Gasset n’ont eu besoin que de quelques minutes pour prendre les devants. A la retombée d’un centre millimétré de Timothée Kolodziejczak, Robert Beric a ouvert le score de la tête (1-0, 4e), mettant ainsi sa formation sur de bons rails. Le Slovène s’est ensuite illustré en délivrant une passe décisive en direction de Loïc Perrin, qui a lui aussi ajusté Matz Sels d’un coup de casque (2-0, 27e).

Forte tête, Sainté reste dans le coup pour le podium

Intensité, justesse technique, solidité défensive, faculté à se créer des occasions… Les Foréziens ont réalisé une première période probante à tous les niveaux. Au contraire des Alsaciens, hors du coup et copieusement dominés par leurs hôtes. Les joueurs de Thierry Laurey ont toutefois proposé un autre visage après la pause. Le Racing a d’ailleurs relancé le suspense à l’approche du dernier quart d’heure, Nuno Da Costa trompant Stéphane Ruffier à bout portant (2-1, 73e).

Moins entreprenante lors du second acte, l’ASSE s’est fait une petite frayeur mais a finalement tenu bon jusqu’au bout (2-1). Sevrés de victoire depuis près d’un mois, les partenaires de Rémy Cabella retrouvent donc le sourire et s’installent de nouveau à la quatrième place, avec trois longueurs de retard sur le podium. Défaits à domicile par Angers samedi (1-2), les Strasbourgeois concèdent de leur côté un deuxième revers de rang et font du surplace (9es).

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0