Getty Images

Ligue 1 - PSG : pour Cavani, c'était le moment de parler

Pour Cavani, c'était le moment de parler

Le 20/11/2018 à 10:00Mis à jour Le 20/11/2018 à 12:26

LIGUE 1 - Alors qu'il retrouve les Bleus en amical mardi soir avec l'Uruguay, Edinson Cavani a décidé de s'exprimer sur RMC pour évoquer (entre autres) sa situation compliquée au PSG. Avec en ligne de mire sa relation avec Neymar, Kylian Mbappé et Thomas Tuchel.

"Ça fait cinq ans et demi que je suis à Paris et vous me connaissez. Ce n’est pas ma mentalité de parler tout le temps." Edinson Cavani avait visiblement envie de sortir du silence lundi soir et l'Uruguayen a donc pris la parole sur RMC, dans l'émission Team Duga. La chose est plutôt rare au PSG depuis l'arrivée des Qatariens et ça l'est d'autant plus au regard de la saison des hommes de Thomas Tuchel : si un joueur symbolise les conflits qui peuvent exister à Paris, c'est bien Cavani.

Meilleur buteur de l'histoire du club, l'attaquant uruguayen est un joueur adoré par le public parisien mais il vit depuis l'été 2017 des moments évidemment compliqués. Après une saison 2016-2017 épanouissante grâce, notamment, au départ de Zlatan Ibrahimovic, Cavani a vu débarquer Neymar et Kylian Mbappé lors du même mercato, avec les soucis techniques et relationnels que l'on connaît.

" Regardez bien l'action, je ne l'ai peut-être même pas touché"

Dans sa stratégie de communication, l'ex-Napolitain a d'abord fait mine de minimiser lesdits soucis, le dernier en date étant cette brouille avec Neymar lors de Brésil - Uruguay (1-0) de vendredi dernier. "Pfff… Je pense que tout le monde attend ça et scrute la moindre action pour parler et avoir un avis, a-t-il avancé. Sincèrement, ce n’était rien." Peu surprenant ? Bien sûr. Amplifié par la presse et les observateurs ? Evidemment. Rien ? Sûrement pas. L'incident fut d'ailleurs suffisamment significatif pour que Cavani lui-même en remette une couche en fin de réponse : "Regardez bien l’action. Je ne l’ai peut-être même pas touché."

La situation d'Edinson Cavani à Paris n'est pas catastrophique, c'est une lapalissade. Le buteur parisien est un joueur majeur de l'effectif de Tuchel et il continue d'empiler les buts cette saison (9 en 12 matches de Ligue 1 et Ligue des champions). Mais il est aussi celui qui endosse le costume de premier fusible quand les choses tournent mal. Le match décisif à Naples en C1 ? Débuté sur le banc pour une entrée à la 77e minute. Le choc contre l'OL en Ligue 1 ? Sacrifié dès la 39e quand Presnel Kimpembe a vu rouge. Le huitième de finale vital contre le Real Madrid la saison passée ? Premier joueur à faire les frais du coaching d'Unai Emery.

Des choix injustifiés des deux derniers entraîneurs du PSG ? Difficile de trancher sans être au coeur même du vestiaire. Ils sont toutefois significatifs de la gestion de groupe à Paris, notamment dans le secteur offensif. Le fonctionnement du trio Cavani - Mbappé - Neymar ? C'est justement sur ce sujet que l'Uruguayen avait le plus de choses à dire.

Neymar, Edinson Cavani et Kylian Mbappé.

Neymar, Edinson Cavani et Kylian Mbappé.Getty Images

" Les fois où j'ai gagné quelque chose, l'équipe était toujours soudée"

"Nous sommes trois attaquants importants d’un point de vue technique et chacun veut marquer, a-t-il voulu souligner. C’est le travail de l’entraîneur de réussir à connecter tous les éléments d’une attaque." Pour éviter de froisser son entraîneur, Cavani précise : "Thomas Tuchel a parlé avec nous... parfois il le fait. Je pense que ce n’est pas facile." Mais le buteur de 31 ans n'en démord pas, le PSG doit bien composer avec des problèmes de solidarité alors que Liverpool se présentera dans huit jours au Parc des Princes pour un match qui sonne comme celui de la dernière chance en Ligue des champions.

"A la fin, chacun comprendra ce qu'il doit faire, assène-t-il. On ne peut pas continuer dans ce sens car ce n'est pas positif pour l'équipe. C'est négatif parfois. A partir du moment où on aura compris ça, et surtout nous les attaquants, nous ferons des grandes choses." Jouer les équipiers modèles, se montrer peu avare d'efforts dans le repli défensif, voilà une philosophie que Cavani a fait sienne depuis très longtemps, bien avant son arrivée dans le capitale française. "Les fois où j'ai gagné quelque chose, l'équipe était toujours soudée", a-t-il d'ailleurs pris soin d'ajouter.

Et s'il estime qu'au PSG, "il est parfois difficile de trouver cette connexion entre tous", le Parisien continue donc d'en faire une priorité afin de remplir l'objectif majeur du club parisien : la fameuse C1. "C'est important pour moi. J'aimerais la gagner, dit-il, avant de glisser. Si c'est avec le PSG, ce serait magnifique." Si c'est avec le PSG, ce sera vraisemblablement dans un autre contexte.

Thomas Tuchel et Edinson Cavani.

Thomas Tuchel et Edinson Cavani. Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0