Getty Images

Lille - Lyon - Pépé et Lyon, histoire d'un rendez-vous manqué

Pépé et Lyon, histoire d'un rendez-vous manqué
Par AFP

Le 01/12/2018 à 00:15Mis à jour Le 01/12/2018 à 00:28

LIGUE 1 - Alors que Lyon a fait le forcing pour le recruter en fin de mercato estival, Nicolas Pépé a préféré rester à Lille. Trois mois plus tard, le joueur lillois et l'OL se retrouvent samedi, avec comme enjeu la deuxième place de Ligue 1.

Jusqu'aux dernières heures du dernier jour du marché de transferts, le 31 août, l'incertitude sur l'avenir de Nicolas Pépé a plané. Allait-il rejoindre l'OL dans les dernières heures du mercato ? Selon une source proche du dossier, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a contacté son homologue lillois Gérard Lopez à plusieurs reprises lors de la dernière semaine du mercato pour le convaincre de lui céder sa pépite, augmentant son offre jusqu'à quelque 30 millions d'euros.

"Il nous intéressait comme tous les bons joueurs peuvent nous intéresser. C'est un joueur très percutant, rapide, capable de répéter les efforts, qui est décisif, capable de marquer, de faire marquer. C'est la raison pour laquelle on souhaitait l'engager", a expliqué Bruno Genesio, l'entraîneur des Gones. Mais l'international ivoirien est resté inflexible et n'a pas souhaité quitter le Losc où il comptait bien poursuivre sa progression.

Vidéo - Combien vaut Pépé et quelles destinations peut-il viser ? Hutteau décrypte

03:30

"Il n'y a aucun problème"

"Il a préféré à Lille pour des raisons personnelles. Il estimait avoir plus de chances d'être titulaire à Lille que chez nous, d'après ses dires. Je respecte son choix. Je l'ai eu au téléphone. Il n'y a aucun problème", a souligné Genesio. Pépé, qui avait grandement contribué au maintien arraché in extremis par les Dogues la saison passée en inscrivant 13 buts et en délivrant 6 passes décisives, avait en fait décidé de rester dans le Nord dès le mois de juin.

"Avant le début de saison, il avait parlé avec son président pour lui dire qu'il souhaitait rester à Lille au moins un an de plus. Si un joueur ne souhaite pas partir, c'est compliqué de le vendre, surtout si c'est l'un des meilleurs joueurs de l'effectif", a avancé à l'AFP une source proche du Losc. Pas perturbé par les rumeurs qui l'entouraient, l'ailier droit a réalisé un excellent début de saison. Avec huit buts et cinq passes décisives, il est le fer de lance de la "BIP BIP", trio infernal qu'il compose avec Jonathan Bamba (7 buts, 1 passe décisive) et Jonathan Ikoné (1 but, 1 passe décisive).

Nicolas Pépé (Lille) transforme son penalty à Dijon

Nicolas Pépé (Lille) transforme son penalty à DijonGetty Images

"Il confirme"

"Il confirme tout le bien que l'on pense de lui. Il fait un début de saison assez tonitruant", estime d'ailleurs Genesio. Toutefois, à l'image de son équipe, qui n'a pris qu'un point en trois matches, l'Ivoirien marque un peu le pas. "C'est plus difficile pour lui car il a été vu, identifié, analysé. Il ne faut pas qu'il tombe dans une mission d'être le sauveur de l'équipe comme ça a pu être le cas. Il ne faut surtout pas qu'il se mette une pression supplémentaire. Il est performant quand il joue pour l'équipe", juge Christophe Galtier.

Lyon pourrait-il retenter sa chance lors du prochain mercato d'été ? Rien n'est moins sûr selon Bruno Genesio, d'autant que Pépé devrait être très convoité: "Il faudra voir ce qui se passe d'ici là. C'est à la fois proche et loin. Dans le football, on ne peut pas savoir. J'ai vu qu'il y avait beaucoup d'autres clubs intéressés. Est-ce que nous pourrons lutter avec ceux-là ? C'est trop dur pour le dire."

Ce transfert avorté a en tout cas fait un heureux dans les rangs lyonnais : Maxwel Cornet, coéquipier de Pépé en sélection ivoirienne. L'attaquant, qui serait parti en cas d'arrivée du Lillois, a en effet marqué trois buts en deux matches face à Manchester City en Ligue des champions, dont un doublé mardi. De quoi faire remonter sa cote de popularité !

0
0