Getty Images

Lyon - Monaco (3-0) - "On peut jouer en 4-4-2 ou en 5-3-2, s'il n'y a pas d'envie…"

"On peut jouer en 4-4-2 ou en 5-3-2, s'il n'y a pas d'envie…"

Le 17/12/2018 à 00:08Mis à jour Le 17/12/2018 à 11:08

LIGUE 1 – Après une nouvelle démission collective à Lyon (3-0), Thierry Henry a encore une fois secoué ses joueurs. La défense monégasque, complètement apathique, en a pris pour son grade. Mais comment peut-il en être autrement ?

Une rencontre bien étrange que ce Lyon - Monaco (3-0). D'abord parce que son issue n'a jamais fait de doute. Ensuite parce qu'on ne saurait dire si l'OL a fait un grand match ou si l'ASM n'est jamais rentrée dans le sien. Un peu des deux sans doute. Mais les Gones n'ont pas non plus sauté au plafond au coup de sifflet final. Ce dimanche, c'était beaucoup trop facile. Monaco a tendu les deux joues et sans un Benaglio inspiré, la défaite aurait pris des airs de déculottée. Les hommes de Thierry Henry, crispés dès le coup d'envoi, ont une nouvelle fois prouvé qu'ils n'étaient pas 19es pour rien.

Leur coach n'a pas cherché à se cacher derrière la cascade de blessures (Sisidbé, Pierre-Gabriel, Touré, Lopes, Jovetic, Grandsir) ou la supériorité logique de son adversaire du soir : "On est dans le dur et il ne faut pas chercher d'excuse", s'est emporté Thierry Henry. Ce que n'a surtout pas digéré le champion du monde 98, c'est l'état d'esprit d'une équipe battue d'avance.

"Inquiètant"

"Le manque d'envie de son onze", voilà ce qui reste dans la gorge d'un Henry toujours aussi minutieux au moment d'analyser les rencontres : "Sur le premier but, on rend la balle gratuitement et derrière, il y a un peu de panique. Heinrichs sort alors qu'il sait qu'il y a quelqu'un derrière lui. Le deuxième but résume le match : une passe de 35 mètres sans angle entre deux joueurs de chez nous. Après, il y a un duel entre un mec qui a envie de marquer et un autre qui n'a pas envie de défendre." Comment lui donner tort quand Jemerson se fait manger par Fekir sur le deuxième but ou quand cinq Monégasques se font avoir par le seul Aouar sur l'ouverture du score.

Vidéo - 18e j. - Henry : "Sans envie, difficile de gagner"

01:31

Une véritable démission collective qui en rappelle d'autres avec dans les rôles principaux, les fantômes de Jemerson, Glik, Henrichs et Badiashile. Le constat est terrible pour Henry qui n'épargne aucun de ses joueurs : "On peut jouer en 4-4-2 ou en 5-3-2… s’il n’y a pas d'envie, c'est difficile. Sans envie, il est difficile de gagner. Sans prendre la profondeur, il est difficile de gagner. C'est inquiétant et c'était pareil contre Dortmund. Mais nous étions éliminés et je me suis dit qu'on allait montrer un autre visage. Ça n'a pas été le cas." "On peut perdre à Lyon mais pas de cette manière", a conclu un Thierry Henry visiblement dépité mais bien décidé à "remonter les bretelles" de ses ouailles. Bon courage.

0
0