Getty Images

Quelle est la recrue idéale pour le milieu du PSG ?

Quelle est la recrue idéale pour le milieu du PSG ?

Le 16/06/2019 à 19:20Mis à jour Le 16/06/2019 à 22:01

TRANSFERTS - C'est une nouvelle fois la priorité du Paris Saint-Germain lors du mercato : renforcer son milieu de terrain. Le club de la capitale étudie plusieurs pistes dans cette optique. Chacune a ses avantages et ses inconvénients.

Allan (Naples)

  • L'avantage

Le Brésilien a le profil. Son abattage, sa capacité à imprimer le rythme dans le pressing et son état d'esprit de guerrier sont autant de qualités dont le PSG a tant besoin dans l'entrejeu. Allan avait signé deux prestations de grande classe face au club de la capitale en Ligue des champions. Malgré une légère baisse de régime depuis le mois de janvier, il affiche une régularité remarquable au plus haut niveau depuis plusieurs saisons. À 28 ans, il est à la fois expérimenté et en pleine force de l'âge. Et la perspective d'un duo complémentaire avec Marco Verratti dans l'entrejeu parisien a de quoi séduire.

  • L'inconvénient

Naples y tient, le coach Carlo Ancelotti ne veut pas entendre parler de son départ et le président Aurelio De Laurentiis est particulièrement dur en affaires. Le Corriere dello Sport annonçait au début d'une mois de juin que le club italien avait repoussé une offre de 60 millions d'euros de Paris pour son milieu brésilien. Si les moyens du PSG semblent sans limite à l'étranger, ils se heurtent néanmoins à l'éternel contrainte du fair-play financier. C'est un obstacle de taille. Il n'est pas non plus certain que Leonardo, nommé directeur sportif du PSG, voit son compatriote comme une priorité.

Allan Napoli

Allan NapoliGetty Images

Idrissa Gueye

  • L'avantage

En premier lieu, son prix. De toutes les pistes étudiées par le PSG, en dehors des joueurs en fin de contrat comme Ander Herrera, celle menant à Idrissa Gueye est probablement la moins coûteuse avec des chiffres oscillants entre 30 et 40 millions d'euros. L'ancien Lillois, âgé de 29 ans et auteur d'une belle saison à Everton, est très apprécié par Thomas Tuchel qui le voulait déjà l'hiver dernier. Son impact physique dans les duels et ses qualités de tacleur sont recherchés par l'entraîneur parisien pour protéger une défense régulièrement exposée la saison passée.

  • L'inconvénient

Gueye ne fait pas partie des plus gros calibres sur le marché des milieux de terrain. Le Sénégalais a montré de belles choses à Lille et à Everton, mais sa capacité à afficher le niveau de jeu exigé par un club comme le PSG reste encore à prouver. Ce serait un pari de faire de lui la recrue phare dans un secteur où Marco Verratti est le seul joueur vraiment confirmé au niveau international. Difficile, donc, de faire de Gueye une priorité. Ses qualités ne sont pas remises en question. Mais par rapport à son CV, il ressemble plutôt à un plan B pour le PSG.

Idrissa Gueye (Everton)

Idrissa Gueye (Everton)Getty Images

Tanguy Ndombele

  • L'avantage

C'est l'un des milieux les plus prometteurs d'Europe. À seulement 22 ans, Tanguy Ndombele a prouvé l'étendue de son talent depuis son arrivée à Lyon et sa capacité à le montrer dans les grands rendez-vous. Il a l'impact physique, une bonne qualité de frappe et surtout cette faculté à trouver les passes qui "cassent" les lignes si précieuse chez un milieu de terrain. Son profil, même s'il ne s'inscrit pas dans ce registre de sentinelle qui manque au club de la capitale, ferait beaucoup de bien à l'entrejeu parisien. Et il a encore tout le temps devant lui pour progresser.

  • L'inconvénient

Paris est loin d'être seul sur les rangs. Et malgré la volonté affichée publiquement par Jean-Michel Aulas de vendre son joueur au PSG, le club de la capitale a pris du retard sur ce dossier par rapport à Tottenham notamment. La multiplication des prétendants pour Ndombele est loin de faire le jeu des dirigeants parisiens. Elle fait clairement celui du président lyonnais qui pourrait faire monter les enchères jusqu'à 75 millions d'euros. Même si le talent du milieu des Gones peut justifier de faire des folies, le prix a quand même de quoi faire réfléchir.

Kylian Mbappé et Tanguy Ndombele lors de Lyon - PSG, le 3 février 2019.

Kylian Mbappé et Tanguy Ndombele lors de Lyon - PSG, le 3 février 2019.Getty Images

Sergej Milinkovic-Savic

  • L'avantage

C'est un superbe joueur. Talentueux, grand gabarit, doté d'une grosse frappe de balle et doué dans le domaine aérien, Sergej Milinkovic-Savic a tout du milieu de terrain que n'importe quel club rêverait d'avoir dans son effectif. Même s'il sort d'une saison moins aboutie que la précédente, le Serbe a encore été un maillon fort de la Lazio et fait partie des tous meilleurs joueurs de la Serie A à son poste. Les excellents contacts de Leonardo avec l'Italie peuvent également s'avérer précieux dans le cas d'un transfert éventuel.

  • L'inconvénient

Déjà, ce n'est pas le profil recherché. Paris vise clairement un milieu défensif et Milinkovic-Savic n'entre pas dans ce registre. Sa venue densifierait l'effectif parisien dans ce secteur mais ne réglerait pas le problème auquel Paris est confronté dans l'entrejeu. De ce point de vue, le jeu ne vaut pas la chandelle. Surtout à ce prix. Un transfert du Serbe ne se négocierait vraisemblablement pas à moins de 80 millions d'euros. Les dirigeants du PSG ont certainement mieux à faire avec une telle somme compte tenu des besoins de l'effectif.

Nicolo Barella

  • L'avantage

C'est l'un des joueurs les plus prometteurs d'Italie. Nicolo Barella, 22 ans, s'est installé doucement mais sûrement dans le onze de l'équipe nationale où il est régulièrement associé à Marco Verratti dans l'entrejeu. Cagliari n'exclut pas de la transférer cet été et une somme de 45 à 50 millions d'euros peut convaincre les dirigeants sardes de le libérer. Le profil de Barella, milieu polyvalent, doué techniquement et doté d'une culture tactique remarquable pour son jeune âge, joue aussi en sa faveur même s'il n'est pas forcément un milieu défensif pur.

  • L'inconvénient

L'Italie se méfie du PSG et surtout de Leonardo depuis que le Brésilien a attiré Marco Verratti au PSG en 2012. Les dirigeants de l'Inter ont déjà pris les devants sous l'influence du nouvel entraîneur nerazzurro Antonio Conte, charmé par Barella, et auraient déjà trouvé un accord avec le joueur. Ils pourraient encore accélérer le mouvement avec la crainte de voir le nouveau directeur sportif parisien venir contrarier leurs plans. Si Paris veut Barella, il doit certainement faire vite. Mais même si le recrutement d'un milieu est prioritaire, Leonardo a beaucoup de dossiers à gérer.

Selon vous, quelle doit être la cible prioritaire du PSG au milieu ?

Sondage
34698 vote(s)
Allan
Idrissa Gueye
Tanguy Ndombele
Sergej Milinkovic-Savic
Nicolo Barella
Autre
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0