Getty Images

Aulas : "J'ai relancé moi-même le PSG" pour Ndombélé

Aulas : "J'ai relancé moi-même le PSG" pour Ndombélé
Par AFP

Le 19/05/2019 à 01:13Mis à jour Le 19/05/2019 à 01:16

TRANSFERTS - Jean-Michel Aulas a déclaré samedi avoir relancé le PSG au sujet du transfert éventuel du milieu lyonnais Tanguy Ndombélé vers la capitale lors du mercato. Le président des Gones, qui affirme avoir plusieurs propositions pour son joueur, trouverait ainsi un bon moyen de faire monter les enchères.

Jean-Michel Aulas est en mission. Le président de l'OL tient manifestement à transférer Tanguy Ndombélé. A tel point qu'il a pris l'initiative de reprendre contact avec le PSG pour tenter de lui vendre son milieu de terrain. "Il est demandé par tous les grands clubs européens, a dit JMA samedi soir après la victoire des Gones face à Caen (4-0). J'ai relancé moi-même le PSG pour leur dire qu'il gagnerait beaucoup à utiliser plus les clubs français dans ses acquisitions. L'argent du PSG serait utilisé pour les clubs français comme je l'avais fait il y a quelques années".

Aulas a précisé qu'il avait déjà des propositions pour Ndombélé. Et quitte à provoquer la surenchère, le président de l'OL verrait d'un bon oeil que Paris figure parmi les plus offrants. "Si le PSG est d'accord de s'aligner sur les deux ou trois propositions que nous avons et si Tanguy, qui décidera au final sur sa destination évidemment, ce serait bien qu'il aille au PSG, a-t-il poursuivi. Je pense que les Français les plus talentueux doivent aller dans des clubs français. Le PSG est celui qui a le plus de moyens pour faire des propositions alternatives aux plus grands clubs européens".

Kylian Mbappé et Tanguy Ndombele lors de Lyon - PSG, le 3 février 2019.

Kylian Mbappé et Tanguy Ndombele lors de Lyon - PSG, le 3 février 2019.Getty Images

Jean-Michel Aulas a également confié de nouveau qu'un ou deux joueurs seulement seraient transférés à l'intersaison, en cas de qualification effective pour la Ligue des champions et sous réserve que "Juninho et l'entraîneur Sylvinho sont d'accord". En plus, bien entendu, de Nabil Fekir qui devait déjà partir la saison dernière. "Les premiers clubs qui feront des offres cohérentes auront une chance. Les autres n'en auront pas, car nous ne sommes pas obligés de vendre. J'ai promis à Juninho de garder nos meilleurs joueurs et d'acquérir d'autres de bon niveau", a conclu Jean-Michel Aulas.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0