Getty Images

Monaco ou Marseille, qui a le plus de raisons de s'inquiéter ?

Monaco ou Marseille, qui a le plus de raisons de s'inquiéter ?

Le 02/09/2018 à 19:31

LIGUE 1 - Candidats au podium, Monaco et Marseille ont signé une entame de championnat des plus poussives avant de se retrouver dimanche à Louis-II pour le choc de la 4e journée (21h00). Les deux clubs doivent-ils s'inquiéter de vivre une saison galère pour autant ? Eléments de réponse.

Pourquoi l'OM tourne encore sur trois cylindres

Les séquelles de la saison passée

La saison dernière a été très longue pour l'OM. Notamment sur la scène européenne, avec une Ligue Europa entamée dès le mois de juillet et bouclée en mai par une finale perdue face à l'Atlético de Madrid (3-0). L'effectif marseillais n'avait pas une profondeur suffisante pour mener plusieurs combats de front. Malgré la trêve estivale, écourtée pour certains éléments qui ont participé à la Coupe du monde, l'exercice 2017-18 a laissé des traces. Et la pré-saison n'en est que plus délicate à digérer pour l'équipe de Rudi Garcia. Physiquement, les Marseillais étaient loin d'être à 100% et cela se traduit par des gros trous d'air à Nîmes (3-1) et face à Rennes (2-2).

  • Est-ce inquiétant pour l'avenir ?

Non. L'OM avait déjà connu un départ poussif la saison passée et il s'en était remis. Mais il y avait aussi une raison tactique pour expliquer cette entame délicate en 2017-18. Quand Rudi Garcia a fait évoluer son schéma avec un passage au 4-2-3-1 après la défaite face à Rennes (1-3), Marseille a tout de suite repris du poil de la bête. Cette saison, le schéma de l'OM est déjà en place. Ce n'est pas l'explication aux lacunes actuelles de Marseille qui semblent plus clairement dépendre de l'état physique des troupes de Garcia. Mais ce n'est certainement qu'une question de temps avant que les organismes tournent à plein régime.

Vidéo - 4e j. - Garcia : "Il faudra être beaucoup plus solide"

02:28

Un mercato qui a traîné en longueur

C'est comme une telenovela estivale : qui sera le fameux "grand attaquant" de l'OM ? Cela avait duré jusqu'au 31 août la saison passée pour aboutir à la signature de Kostas Mitroglou. Même chose cet été, à un détail près : l'OM n'a pas recruté d'avant-centre malgré les rumeurs insistantes qui annonçaient la venue de Mario Balotelli sur la Canebière. Ce dossier explique en partie pourquoi le mercato marseillais a traîné en longueur. Le club phocéen n'avait enregistré que la signature du défenseur Duje Caleta-Car et le transfert définitif de Jordan Amavi avant la dernière semaine du marché, qui a vu Nemanja Radonjic et surtout Kevin Strootman épaissir l'effectif.

  • Est-ce inquiétant pour l'avenir ?

Non. L'OM a su conserver l'ossature d'un collectif qui avait fait ses preuves l'an passé et donner un petit coup de jeune à son effectif avec Caleta-Car et Radonjic. Surtout, Marseille a réussi un très joli coup avec Kevin Stootman et le duo formé par le Néerlandais et Luiz Gustavo à la récupération s'annonce très prometteur. Bien sûr, il n'y a toujours pas de "grand attaquant". Mais c'était déjà le cas la saison passée et cela n'avait pas empêché la formation de Rudi Garcia de boucler le championnat avec 80 buts au compteur.

Vidéo - "Malgré l’absence d’attaquant, le mercato de l’OM est très cohérent"

03:44

Pourquoi Monaco tourne sur trois cylindres ?

Un hall de gare en été

C'est la politique de recrutement monégasque qui veut ça. En été, la Turbie ressemble un peu à un hall de gare et l'édition 2018 n'a pas échappé à la règle. Avec 13 arrivées et 17 départs, des prêts en pagaille et quelques jeunes de la réserve qui montent en équipe première, l'effectif monégasque a encore été totalement chamboulé et Leonardo Jardim, comme d'habitude, doit quasiment tout reconstruire de A à Z. L'entraîneur portugais a beau faire des miracles depuis qu'il est sur le Rocher, il n'est pas magicien non plus. C'est logique que Monaco tâtonne un peu avant de trouver ses automatismes.

  • Est-ce inquiétant pour l'avenir ?

Non. Jardim a l'habitude de gérer ce genre de situation et Monaco, contrairement à Paris ou à Marseille, sait être patient avec son entraîneur tant il a prouvé sa capacité à faire progresser des éléments à potentiel par le passé. Monaco en a attiré quelques-uns cet été, d'Aleksandr Golovin à Benjamin Henrichs en passant par Willem Geubbels ou Jean-Eudes Ahoulou. Il a aussi conservé des joueurs d'expérience comme Radamel Falcao, Kamil Glik, Djibril Sidibé, Stevan Jovetic ou Danijel Subasic pour encadrer cette jeune classe. C'est un contexte classique pour l'ASM. Son problème n'est pas là.

Vidéo - Monaco - Henrichs : "Franchir un palier"

00:47

Au milieu, ce n'est plus le même niveau

Fabinho. João Moutinho. Thomas Lemar. Ces trois joueurs formaient le trio de l'entrejeu monégasque la saison passée. Ils sont tous les trois partis cet été. Même si Jardim a l'habitude de devoir compenser des départs importants, la tâche est d'autant plus compliquée pour l'entraîneur monégasque qu'ils concernent tous le même secteur. Et un secteur clé, le cœur du jeu, tant dans la récupération que dans la création. Deux domaines essentiels dans lesquels Monaco affiche ses lacunes depuis le début de la saison. Sa qualité de jeu s'en ressent de manière criante.

  • Est-ce inquiétant pour l'avenir ?

Oui. La perte sur le plan sportif est monumentale. Ces trois joueurs offraient trop de garanties sur les plans techniques et tactiques pour que l'ASM n'en subisse pas les conséquences. Si Jardim est habitué à reconstruire, il ne pourra pas s'appuyer sur des joueurs d'un niveau suffisant pour permettre à son équipe d'afficher la même supériorité dans l'entrejeu que la saison passée. Pour s'en rapprocher, il faudra que Youri Tielemans monte enfin en puissance pour sa deuxième année au club, et que Aholou prenne de l'envergure. Mais de là à envisager que Monaco puisse être aussi performant au milieu, il y a un pas qui ne sera peut-être jamais franchi.

Vidéo - Jardim : "Pas l'habitude de jouer le milieu de tableau"

00:33
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0