Getty Images

PSG - "Il n'est pas le seul fautif" : Meunier prend la défense de Rabiot

Meunier vole au secours de Rabiot : "Il n'est pas le seul fautif"

Le 23/12/2018 à 13:03Mis à jour Le 23/12/2018 à 16:47

LIGUE 1 - Le conflit entre Adrien Rabiot et le PSG a pris une drôle de tournure ces derniers temps. Refusant de prolonger son contrat, le milieu parisien a été mis au ban par sa direction avant d'être ciblé indirectiement par les supporters samedi soir lors de Paris - Nantes (1-0). Après le match, Thomas Meunier a refusé tout manichéisme et a pris sa défense. Ambiance…

Thomas Meunier n'est pas seulement défenseur sur le terrain, il l'est également lorsqu'il doit voler au secours d'un partenaire, en l'occurrence d'Adrien Rabiot. Samedi soir, le latéral belge du Paris Saint-Germain a profité de la dernière zone mixte de l'année pour afficher cette franchise qui le caractérise dans l'exercice médiatique.

Les critiques envers Adrien Rabiot ? "Un jugement très ingrat, très injuste, a lâché Meunier dans les couloirs du Parc des Princes. C’est un jeune du club qui a montré plus d’une fois qu’il était concerné par le Paris Saint-Germain." Ce n'est pas forcément le sentiment qui prédomine auprès de certains supporters parisiens ces derniers jours, lesquels l'ont fait savoir samedi soir via une banderole assez explicite lors de ce PSG - Nantes (1-0).

"Areola : nos vrais titis restent à Paris", pouvait-on lire dans les travées du Parc, référence à la récente prolongation du gardien tricolore et, bien sûr, au refus de Rabiot d'en faire de même afin de partir libre en juin 2019. "Quand il mettait Lionel Messi dans sa poche (en février 2017 en C1, ndlr) c’était le joueur qu’on ne pouvait pas perdre… En fait, les supporters sont tristes de perdre un tel joueur", a poursuivi Meunier avant de lâcher un pavé dans la marre : "Je ne pense pas qu'Adrien soit le seul fautif dans cette histoire."

Vidéo - Tuchel s'explique sur le cas Rabiot : "Il a perdu confiance petit à petit"

02:08
" C'est une situation très positive pour lui, moins pour le club "

Le cas Rabiot n'a rien du sujet facile, léger, qui plus est au sein d'un club qui maîtrise rigoureusement sa communication. Mais cela n'a pas empêché le défenseur belge de détailler le fond de sa pensée, sans filtre. "C’est bien dommage que le club ne soit pas parvenu à trouver un accord avec lui, a renchéri Meunier. Pour moi, ça aurait été fantastique de garder un joueur comme Adrien. Et tout le monde dans l’équipe, que ce soit le staff ou les joueurs, en est très conscient."

En début de semaine, Antero Henrique avait confirmé à Yahoo Sports qu'Adrien Rabiot ne désirait pas prolonger, le directeur sportif du PSG précisant qu'il resterait dès lors "sur le banc pour une durée indéterminée". En réalité, Rabiot n'a pas vu le banc et a été écarté lors des deux dernières rencontre de Paris (Orléans et Nantes) mais cela n'empêche pas Thomas Meunier de comprendre le choix de son partenaire.

"A partir du moment où un joueur à l’occasion de partir libre à 22-23 ans, en sachant que c’est un magnifique joueur, (...) ce sont aussi des occasions à ne pas refuser, a concédé Meunier. Je pense qu’Adrien a énormément donné pour le club. Il ne faut pas lui en vouloir d’être dans cette situation. C’est une situation très positive pour lui, moins pour le club." Le défenseur de 27 ans n'écarte pas pour autant la possibilité d'une réconciliation. "Qui sait, peut-être que d’ici à la fin de la saison, ils parviendront à trouver un accord", dit-il. Rien de ce qui se passe ces derniers jours ne rend crédible une telle issue.

Adrien Rabiot, le milieu de terrain du PSG.

Adrien Rabiot, le milieu de terrain du PSG. Eurosport

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0