Getty Images

Monaco au plus mal, Nice régale

Monaco au plus mal, Nice régale
Par Eurosport

Le 17/08/2019 à 22:03Mis à jour Le 17/08/2019 à 22:21

LIGUE 1 – Après Lyon, c'est Metz qui a puni Monaco, une nouvelle fois battu 3-0. Après deux journées, l'ASM est dernière du championnat. Nice poursuit sa belle entame, avec une deuxième victoire, à Nîmes (1-2), et pointe au 2e rang. Les Lillois ont concédé leur première défaite de la saison, à Amiens (1-0). Toulouse a battu Dijon (1-0), Bordeaux et Montpellier se sont neutralisés (1-1).

Metz - AS Monaco : 3-0


Monaco continue de creuser. Une semaine après avoir coulé à domicile face à Lyon (0-3), le club de la Principauté a sombré sur la pelouse du FC Metz sur le même score (3-0). Deux matches, deux revers, six buts encaissés, zéro marqué : rien ne va. Catastrophique dans tous les secteurs du jeu, apathique, et incapable de réagir, l'ASM, réduite à dix pendant une heure après l'expulsion de Ruben Aguilar (34e), a vécu la pire soirée possible à Saint-Symphorien. Oui, on peut être inquiet pour cette équipe, aujourd'hui bonne dernière de Ligue 1 et déjà touchée psychologiquement.

Ce qu'on en retient : Monaco aurait dû reconstruire de fond en comble sa défense et son entrejeu. Cela n'a pas été fait. Punition.

Nîmes - Nice : 1-2

C'était Nice le vrai crocodile. Vainqueur au bout du temps additionnel lors de la 1re journée, le club azuréen a remporté une deuxième victoire sur la pelouse de Nîmes (1-2). Rapidement à l'abri, grâce aux réalisations de Wylan Cyprien (10e, sp) et Ignatus Ganago (16e), l'OGCN a ensuite garé le bus lors de la seconde période après l'expulsion de Racine Coly (51e). Solidaire et volontaire, l'OGCN a gagné un match de coupe aux Costières sachant qu'il avait des limites. Trop tardivement entré dans son match, Nîmes a changé de visage en passant en 4-4-2, au retour des vestiaires, mais il a manqué d'adresse dans l'ensemble. La frustration engrangée a coûté aux Crocos de terminer à neuf.

Ce qu'on en retient : Ce Nice bricolé avec des bouts de ficelle, à qui on prédisait l'enfer, met les ingrédients nécessaires en compétition pour gagner.

Amiens - Lille : 1-0

Lille chute. Bien parti avec un succès inaugural face à Nantes, le LOSC a chuté sur la pelouse d'Amiens au terme d'une rencontre assez pauvre où ses carences offensives ont pesé. Puni par le but tardif de Serhou Guirassy (70e), les hommes de Christophe Galtier n'ont pas évolué à leur vrai niveau. L'expulsion de Boubakary Soumaré avant la pause (39e), qui prêtera à débat, a évidemment changé la donne.

Ce qu'on en retient : Lille a eu dû mal devant avant d'être réduit à dix. Remplacer Nicolas Pépé va demander un peu de temps.

Bordeaux - Montpellier : 1-1

Samedi, Bordeaux et Montpellier ont pris un premier point qui ne satisfait pleinement ni l'un, ni l'autre, mais qui était nécessaire. Le premier acte a été montpelliérain, et Andy Delort a ouvert le score d'une belle reprise de volée acrobatique (0-1, 22e). Mais au retour des vestiaires, les hommes de Paulo Sousa ont affiché de meilleures intentions et sont parvenus à égaliser grâce un joli numéro de Josh Maja, auteur de son deuxième but en Gironde (1-1, 70e). Et si Souleymane Camara s'est vu refuser un but pour hors-jeu (88e), ce sont bien les locaux qui ont poussé pour prendre l'avantage dans la dernière demi-heure. En vain.

Ce que l'on en retient : A un pied près, Camara aurait rappelé qu'il est bien une référence en tant que "supersub" en Ligue 1.

Toulouse - Dijon : 1-0

Toulouse accroché à Brest (1-1) lors de la première journée, Dijon battu à domicile contre Montpellier (1-2) : au Stadium aussi, tout le monde avait besoin de points. Et ce sont les Violets qui ont terminé la soirée avec le sourire, aidés par le premier but de leur recrue Jean-Victor Makengo (1-0, 54e). Le joueur prêté par Nice a profité d'un très bon service d'Efthymios Koulouris - buteur la semaine dernière - pour sanctionner le mauvais placement adverse. Dans une fin de match débridée (17 tirs partout au final), Koulouris aurait même pu inscrire son deuxième but sous ses nouvelles couleurs (83e). Et au final, le TFC est dans le Top 4.

Ce que l'on en retient : Une nouvelle fois décisif, Koulouris est pour beaucoup dans les quatre points pris par le TFC depuis le début de saison. Une bonne intégration.

Alexandre COIQUIL et Arthur MERLE

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0