Pour se lancer dans le monde du football, Mourad Boudjellal rêvait de Toulon. Il va peut-être se retrouver à Marseille. Et pas n'importe où puisque l'on parle de l'Olympique de Marseille ! Rien que cela. Dans des propos relayés par Var Azur, l'ancien président du Rugby Club Toulonnais est revenu ce vendredi midi sur un projet de rachat de l'OM avec "des investisseurs du Moyen-Orient". "J'ai été approché il y a quelques temps par un homme d'affaires franco-tunisien de première importance, qui portait des fonds d'un pays du Moyen Orient. Des fonds issus du pétrole, de l'eau et de l'énergie. Et qui souhaitent faire une offre de rachat à monsieur McCourt", a expliqué l'ancien dirigeant toulonnais, qui se présente comme "le porteur du projet" et a tenu à préciser : "ce n'est pas le Qatar".

Si certaines sources annoncent que l'homme d'affaires tunisien peut être Mohamed Ayachi Ajroudi, Mourad Boudjellal reste flou. Pour le moment, il garde cela pour lui. Pour lui et l'Elysée. "'J'ai reçu un texto de l'Elysée tout à l'heure. Et je vais donner par correction le nom des investisseurs", a-t-il glissé. Pour les sommes évoquées aussi, il ne veut pas en dire plus. Mais il l'affirme. "On a affaire à des gens sérieux. (…) Une banque d'affaires de dimension internationale est dépêchée pour faire une offre de rachat à l'OM", annonce-t-il avant de préciser : "L'offre va être formulée la semaine prochaine, lundi ou mardi la banque va se dévoiler."

Ligue 1
700 millions sur la table : l'OM pourrait être racheté par Boudjellal et des fonds du Moyen-Orient !
26/06/2020 À 11:36

Mourad Boudjellal, ancien président du RCT

Crédit: Icon Sport

Tout le monde sait que l'OM a un déficit important. Il faut le couvrir

Voilà qui devrait faire passer un bon weekend à de nombreux supporters phocéens, qui peuvent se mettre à rêver alors que certaines sources de l'AFP évoquent une opération qui porterait en tout sur 700 millions. Boudjellal a en tout cas déjà dessiné les contours du projet désiré par ces acheteurs potentiels. "C'est un projet qui porte sur le développement de l'OM à travers la méditerranée", a glissé l'ancien éditeur de bandes dessinées. Et il a déjà pensé à quelques hommes aptes à l'épauler dans sa mission : "J'ai proposé pour me rejoindre quelqu'un d'assez emblématique à mon avis. C'est lui qui avait fait venir Pape Diouf à l'OM. J'aimerais que Louis Acaries (ndlr : ancien conseiller de Robert-Louis Dreyfus) me rejoigne. Je trouve qu'à l'époque de Pape Diouf il avait fait du bon travail." "C'est un projet qui fait peur mais sur lequel je me suis engagé."

S'il a tenu à dévoiler cette offre ce vendredi, il y a une raison. Cela risque de changer ses projets. Boudjellal était engagé par ailleurs pour prendre la présidence du Sporting Toulon, l'équipe de foot de sa ville natale, reléguée en National 2 (4e division). Or, il a révélé avoir ajouté une clause dans cette négociation car il est engagé dans ce possible rachat de l'OM. "Si elle est acceptée, je ne pourrais pas tenir mes engagements au Sporting Club de Toulon", a-t-il expliqué. "Après si les choses ne se font pas, peut être que j'arriverais à les ramener au Sporting et il faudra que la fédération nous fasse alors sauter trois divisions (rire). Ce n'est pas exclu. Mais leur premier choix, c'est l'Olympique de Marseille et d'en faire un club avec une identité méditerranéenne très forte. "

Après avoir mis le feu au petit monde du football hexagonal en révélant cette offre, Mourad Boudjellal a maintenant passé le ballon dans le camp de Frank McCourt et de son clan. "C'est le problème du propriétaire maintenant. Tout le monde sait que l'OM a un déficit important. Il faut le couvrir. Ou le faire couvrir", glisse-t-il. Lui attend de voir. Avec un choix de roi devant lui. "Aujourd'hui, j'ai le choix entre deux bonnes solutions. L'une est affective, c'est Toulon. L'autre est pharaonique", conclut-il.

Ligue 1
Un spécialiste en lecture labiale brésilien confirme la version de Neymar
HIER À 11:39
Ligue 1
Paris va aller à Nice avec ses titis et Mbappé : "Le docteur a dit OK, la Ligue a dit OK"
19/09/2020 À 16:23