Fin mai, Grégory Coupet a décidé de quitter Lyon. A la surprise générale. L'ancien gardien légendaire de l'immense OL des années 2000, figure incontournable du club et disciple de Joël Bats, était l'entraîneur des gardiens des Gones depuis 2018. Mais en fin de contrat, il avait choisi de tourner la page avec son club de cœur pour aller à Dijon, où il a rejoint son ancien équipier lyonnais, Peguy Luyindula récemment promu directeur sportif du club bourguignon. Ce jeudi, il a donné plus de détails sur les conditions de son départ lors d'une conférence de presse.

A l'époque de l'annonce de son arrivée au DFCO, Coupet s'était juste contenté d'expliquer dans un tweet n'avoir "plus de contrat et aucune nouvelle de (sa) direction." Plusieurs jours après, il reste surpris par ce manque de communication de son ancien club. "Je ne demandais pas d'augmentation, ni quoi que ce soit, raconte-t-il dans des propos rapportés par L'Equipe. Je demandais juste si l'aventure continuait ou pas. On ne savait pas me le dire. Je n'ai pas d'amertume car grâce à eux je suis ici et super heureux. Mais je ressens une incompréhension." Comme nombre de supporters olympiens.

Ligue 1
Rai élu meilleur joueur de l'histoire du PSG devant Susic et Ronaldinho
IL Y A 18 HEURES
Si l'OL ne pouvait pas me faire confiance, on se quitte bons amis, il n'y a pas de problème

Le fond du problème pourrait cependant être sa relation pas vraiment idyllique avec Rudi Garcia. Entre le coach lyonnais et son ancien entraîneur des gardiens, le courant avait du mal à passer. Grégory Coupet ne s'en cache pas. "On n'avait pas d'atomes crochus", explique l'ancien rempart du club. "On avait une vision un peu différente de ce qu'est le management, le côté collectif. C'est comme ça. C'est pour ça je pense que je n'ai jamais eu de retour avec lui et de possibilité de parler concrètement de ce qu'il comptait faire, ne serait-ce qu'avec moi, et accessoirement avec tout le groupe d'entraîneurs. C'est comme si c'était un peu opaque."

A Dijon, Coupet devrait retrouver une atmosphère plus appréciable en travaillant avec Peguy Luyindula qu’il connait bien. "Je suis venu rencontrer Olivier Delcourt (ndlr : président du DFCO). Ça s’est très bien passé. Son discours a penché dans la balance. Et il y a aussi une genèse d’anciens potes qui sont là avec Peguy Luyindula et David Linarès", a-t-il reconnu avant d'ajouter : "Je suis passionné par mon métier. A partir du moment où vous me faites confiance, je viens et je fais mon travail. Je peux apporter ma passion d’entraîner au DFCO. Stéphane Jobard aime cette valeur dans le staff, cette volonté de travailler. J’ai découvert un staff très uni, et j’essaye de m’y intégrer de la meilleure des manières." Histoire aussi de tourner la page OL. "Si l'OL ne pouvait pas me faire confiance, on se quitte bons amis, il n'y a pas de problème", conclut-il. Etant donné son histoire à Lyon, ce n'est de toute manière pas ça qui effacera tout.

Ligue 1
Neymar touché à un mollet est incertain contre Angers
HIER À 20:19
Ligue 1
Le PSG maîtrise alors Tuchel… s'agace : "Franchement, je ne suis pas content"
28/09/2020 À 07:22