Getty Images

Gradel flingue ses supporters : "On a l’impression de jouer à 11 contre 13"

Gradel flingue ses supporters : "On a l’impression de jouer à 11 contre 13"

Le 29/02/2020 à 23:09Mis à jour Le 29/02/2020 à 23:38

LIGUE 1 – A l’issue d’une nouvelle défaite de Toulouse (0-2 face à Rennes), son capitaine, Max-Alain Gradel, a regretté l’attitude de ses supporters. L’Ivoirien n’y va pas de main morte. La fracture est palpable et on voit mal comment les Violets pourraient s’en sortir.

Fond de jeu inexistant, 699 minutes sans marquer, 16 défaites lors des 17 dernières journées, 14 points de retard sur le barragiste : Toulouse fonce tout droit vers la Ligue 2. La nouvelle défaite ce samedi face à Rennes (0-2) ne fait que confirmer l’inéluctable : l’horizon des Violets, c’est l’antichambre. Le tableau était déjà assez peu réjouissant mais Max-Alain Gradel l’a assombri encore un peu plus. En cause, l’attitude des supporters. Un capitaine qui dézingue ses propres fans, la situation n’est pas commune et elle dit tout du marasme dans lequel sont plongés les Haut-Garonnais.

"Ce soir, je suis encore plus frustré et dégoûté de la réaction des supporters. Quand on est supporter, on ne supporte pas des dirigeants ou des joueurs, mais le club", a râlé l’Ivoirien au micro de beIN Sports. On a besoin de supporters qui veulent soutenir leur équipe. À un moment donné, on a l’impression de jouer à 13 contre 11. Même les joueurs adverses en rigolent."

" On a l’impression qu’ils nous ont lâchés"

Les larmes aux yeux, celui qui a tant fait pour le Toulouse Football Club sait que la situation est désespérée. Mais il ne supporte pas que ses supporters mettent en cause son investissement et celui de ses coéquipiers : "Il y a un troisième but annulé par la VAR et nos supporters crient : “Et un, et deux, et trois zéro”. C’est difficile à avaler. Si on a nos supporters contre nous, c’est difficile… Franchement, aujourd’hui, on a l’impression qu’ils nous ont lâchés. Quand on entend ça, on a du mal à donner 100% de nous-mêmes."

Ce cri du cœur n’a visiblement pas plu aux principaux concernés. Et l’échange, plutôt musclé, s’est poursuivi sur Twitter. Les deux camps sont sans doute irréconciliables :

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313