Getty Images

La belle affaire pour Nice, Monaco patauge encore

La belle affaire pour Nice, Monaco patauge encore

Le 21/09/2019 à 21:52Mis à jour Le 21/09/2019 à 23:31

LIGUE 1 - Belle opération pour l'OGC Nice. Vainqueurs de Dijon (2-1) samedi soir lors de la 6e journée, les joueurs de Patrick Vieira profitent de la défaite de Nantes et du nul de l'OM pour s'installer à la 2e place, dans le sillage du Paris Saint-Germain. Monaco a ramené un point de son déplacement à Reims (0-0) mais reste englué dans la zone rouge et attend toujours sa première victoire.

Nice - Dijon : 2-1

Quatrième victoire en six journées pour l’OGC Nice. Sur leur pelouse, les hommes de Patrick Vieira sont venus à bout 2-1 d’une timide équipe de Dijon. Pourtant surpris par Julio Tavares à la 22e minute de jeu (0-1, 22e), les Aiglons ont réagi assez rapidement pour se remettre la tête à l’envers. Kasper Dolberg, magnifiquement servi par Ounas, a d’abord remis les deux équipes à égalité (1-1, 29e) et ouvert son compteur but avec son nouveau club, avant que Youcef Atal, d’une frappe puissante au premier poteau, ne trompe la vigilance de Gomis juste après la pause (2-1, 47e). Grâce à cette victoire, les Niçois reviennent à hauteur du PSG en tête du championnat avec 12 points et passent devant l’OM et Nantes au classement.

Ce qu'on en retient : En parvenant à suivre le rythme des cadors du championnat, le début de saison de l’OGC Nice a fière allure.

Reims - Monaco : 0-0

Monaco ne va pas beaucoup mieux. Après Strasbourg et Nîmes, les Monégasques ont concédé leur troisième nul de la saison (0-0) sur la pelouse de Reims. Très largement dominés en première période, les joueurs de Jardim ont surtout dû leur salut au grand match de Benjamin Lecomte, qui a repoussé toutes les offensives de Rémois séduisants mais inefficaces. Monaco aurait pu réussir le coup parfait mais Keita n'a pas su exploiter la grosse erreur de relance d'Abdelhamid en tirant trop mollement (48e). A défaut de gagner, l'ASM n'a pas perdu mais reste 19e du championnat alors que Reims est désormais 10e.

Ce qu'on en retient : Monaco a enfin tenu sa cage inviolée.

Reims - Monaco : Moussa Doumbia face à Ruben Aguilar

Reims - Monaco : Moussa Doumbia face à Ruben AguilarGetty Images

Nîmes - Toulouse : 1-0

Les Crocos pourront remercier Philippoteaux. D’une superbe inspiration, peu avant la mi-temps, l’ailier nîmois a offert la victoire à son équipe face à une faible équipe toulousaine, incapable de se montrer dangereuse. D’un magnifique enchainement passement de jambe et enroulé du pied droit dans la lucarne opposée, Philippoteaux a permis à Nîmes de remporter sa deuxième victoire de suite à domicile après son large succès contre Brest 3-0. Onzièmes du classement, les Nîmois peuvent regarder devant. Le TFC est lui 13e après cette deuxième défaite de la saison.

Ce qu’on en retient : Après un retard à l’allumage les Nîmois sont enfin lancés dans ce championnat. Ils restent sur quatre matches sans défaites (deux victoires et deux nuls).

Bordeaux - Brest : 2-2

Bordeaux espérait plus mais il s'en contentera sans doute. Accrochés (2-2) à domicile par Brest, les Girondins s'en sont globalement bien sortis. Parfaitement rentrés dans le match avec l'ouverture du score de Briand (5e), les joueurs de Sousa ont ensuite complètement pris l'eau face à des Brestois appliqués et joueurs. Mais, après avoir mené suite aux buts de Grandsir (20e) et Autret (45e), les Bretons ont desserré l'étreinte et Bordeaux en a profité grâce à Pablo (70e). Très équilibrée, la fin de match nous a offert un beau moment de football mais pas de vainqueur. Avec ce 4e nul de la saison, Brest est 15e alors que Bordeaux est 6e.

Ce qu'on en retient : On peut toujours prendre du plaisir le samedi soir...

Jimmy Briand (Bordeaux)

Jimmy Briand (Bordeaux)Getty Images

Metz - Amiens : 1-2

Metz n'y arrive plus. Intéressants lors des deux premières journées, les Messins peinent à confirmer leur enthousiasme d'alors. Complètement absents des débats en première période, les Lorrains ont concédé à domicile une quatrième défaite consécutive face à une formation d'Amiens bien plus joueuse (1-2). Les hommes de Lukas Elsner ont été récompensés par une tête victorieuse de Guirassy (39e) mais surtout une reprise de près de Dibassy (54e) au terme d'une superbe mouvement collectif. La réduction du score de Diallo (69e) a concrétisé une deuxième période plus emballante des Grenats mais il était déjà trop tard. Avec ce succès, Amiens, qui a perdu Jallet sur blessure (25e), s'offre de l'air et passe 14e alors que Metz est toujours relégable (18e).

Ce qu'on en retient : Metz a marqué 0 point en quatre matches après en avoir marqué 4 lors des deux premiers.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0