Getty Images

Bordeaux, Rennes ou l'OL : quelle est la meilleure option pour Koscielny ?

Bordeaux, Rennes ou l'OL : quelle est la meilleure option pour Koscielny ?

Le 11/07/2019 à 18:36Mis à jour Le 11/07/2019 à 22:00

LIGUE 1 - Après neuf ans de bons et loyaux services, Laurent Koscielny a décidé d’aller au clash avec Arsenal pour rejoindre la France où il est courtisé par trois clubs : Bordeaux, Rennes et l’Olympique lyonnais. Quelle option est la meilleure pour le défenseur central ?

A un an de la fin de son contrat, Laurent Koscielny a décidé qu’il voulait quitter Arsenal, et n’a pas hésité à utiliser la manière forte. “Laurent Koscielny a refusé de se rendre aux États-Unis pour notre tournée de présaison. Nous sommes vraiment déçus du comportement de Laurent, qui va à l'encontre de nos instructions. Nous espérons résoudre ce problème et nous ne ferons aucun autre commentaire pour le moment”, a publié le club jeudi. Trois clubs français sont intéressés par le défenseur, qui aimerait revenir dans l’Hexagone : Rennes, Bordeaux et l’Olympique lyonnais.

  • Bordeaux a les faveurs du joueur

Selon nos confrères de l’Equipe, les Girondins, qui scrutent avec attention la situation depuis quelques semaines, sont les grands favoris dans la tête de Koscielny : “Je pense qu'il veut venir, a lâché un proche du dossier. De notre côté, en tout cas, le travail a été fait depuis longtemps. C'est du côté d'Arsenal que cela bloque.” Les échanges avaient débuté dès avril dernier, et avaient très bien avancé. Point positif pour Bordeaux, la proximité avec Tulle, sa ville natale.

Laurent Koscielny

Laurent KoscielnyGetty Images

Sportivement parlant pour le joueur, le défi peut être assez intéressant… ou pas : le club vient d’être racheté et a terminé sa saison 2018-19 dans la douleur à une triste 14e place. Ce qui signifie qu’il ne jouera pas de Coupe d’Europe, au contraire d’Arsenal. Néanmoins, si la direction est parvenue à lui vendre un projet ambitieux, avec en ligne de mire les prochaines échéances européennes, pourquoi pas. Il est également presque assuré d’être titulaire, les Girondins ont besoin d’un défenseur d’expérience. Le club refuse pour le moment de s’aligner sur les 10 millions d’euros réclamés par Arsenal.

  • Le challenge Rennes

Selon Manu Lonjon, c’est Rennes qui tiendrait la corde pour la venue de Koscielny. Et difficile d’en vouloir au joueur après la belle saison réalisée par les hommes de Julien Stéphan : un huitième de finale de Ligue Europa, perdu contre… Arsenal. Mais surtout, une victoire en Coupe de France synonyme de qualification en C3. Ce qui est un gros point positif pour les Bretons que ne possède par Bordeaux.

Laurent Koscielny

Laurent KoscielnyGetty Images

Koscielny s’est mesuré aux joueurs de Stéphan lors de ces huitièmes de Ligue Europa, et a pu être séduit par la philosophie de l’entraîneur. Il n’est pas sûr non plus que les Rennais puissent s’aligner sur le prix demandé par Arsenal.

  • La garantie Ligue des champions de l’OL

Des trois clubs intéressés par Koscielny, celui qui se rapproche le plus du niveau et de l'aura d’Arsenal, c’est l’Olympique lyonnais. Les Gones ont terminé 3e du championnat la saison dernière, avec à la clé cette fameuse qualification en Ligue des champions. De quoi permettre à l’ancien international français de continuer à côtoyer le plus haut niveau.

Jeudi, en conférence de presse, Juninho, le nouveau directeur sportif des Gones ne lui a pas fermé la porte mais rien de concret ne semble avoir été engagé : "Moi j'aime bien le joueur, même si les dernières années, il a eu des pépins physiques. Mais on a pas forcément discuté par rapport à lui avec le président, Florian Maurice, le coach…" Koscielny a été victime d’une rupture du tendon d’Achille juste avant la Coupe du monde 2018.

Il pourrait remplacer Marcelo en cas de départ du Brésilien, mais celui-ci ne semble pas préposé au départ. Difficile également d’affirmer que Koscielny pourrait avoir une place de titulaire indiscutable contrairement à Bordeaux. Il y a une petite zone de flou autour de l’OL : le duo Sylvinho-Juninho vient tout juste d’arriver, et Sylvinho, en tant qu'entraîneur n’a pas beaucoup de référence en Europe. Floue, comme la situation actuelle de Koscielny.

France's defender Laurent Koscielny arrives for a press conference in Clairefontaine-en-Yvelines near Paris on November 7, 2017 as part of the France national team's preparation for the friendly football matches against Wales and Germany

France's defender Laurent Koscielny arrives for a press conference in Clairefontaine-en-Yvelines near Paris on November 7, 2017 as part of the France national team's preparation for the friendly football matches against Wales and GermanyGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0