Getty Images

Aulas : "Si on n'est plus dans un état de droit…"

Aulas : "Si on n'est plus dans un état de droit…"

Le 11/11/2019 à 00:31Mis à jour Le 11/11/2019 à 09:04

LIGUE 1 - Défait sur la pelouse de Marseille (2-1), l'Olympique Lyonnais est retombé ce dimanche dans ses travers. Mais son président Jean-Michel Aulas a tenu à souligner le contexte compliqué et les erreurs d'arbitrage qui ont émaillé la rencontre. Et assure qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour l'OL.

"Le résultat est incontestable". Voilà tout ce que Jean-Michel Aulas avait véritablement à dire sur Canal Plus à propos du contenu de ce Marseille-Lyon, qui n'aura, c'est vrai, pas franchement été un sommet de football. Le président lyonnais a préféré revenir sur les différents incidents de cet "Olympico" qui aura débuté avant même le coup d'envoi. "L'image du match (sic) a donné une image déplorable du football dans son contexte de passion, expliquait-il. Mais aussi de réaction. C’est-à-dire lorsqu'on essaie d'impressionner, avant, les joueurs, les dirigeants, avec une pression non contenue".

" Des ramasseurs de balle conditionnés"

Mais ce contexte sulfureux et électrique que les Marseillais ont imposé à l'OL au cours de cette soirée n'a pas plu au dirigeant lyonnais. Mais alors pas du tout. "Bravo à Marseille d'avoir su mettre une pression fantastique, d'avoir conditionné des petits ramasseurs de balle pour qu'ils ne donnent plus les ballons pour faire en sorte que la pression soit immense, ironisait-il au micro de Canal +. Maintenant, oui c'est vrai que l'OM a gagné mais il y a de grosses erreurs d'arbitrages et une pression qui est trop grande."

Jean-Michel Aulas n'a en effet que très peu goûté aux caillassage du bus lyonnais à son arrivée au stade. "Quand le car est cassé, sur commande, pour impressionner, c'est dommage, fulmine-t-il. J'ai regardé comme vous les réseaux sociaux toute l'après-midi. J'ai vu qu'il y avait un certain nombre de directives qui étaient données, de rendez-vous pour attendre le car et le caillasser. Bon, si à partir de là, les gens responsables veulent savoir qui, ils le trouveront."

Le bus de l'OL attaqué à Marseille

Le bus de l'OL attaqué à MarseilleGetty Images

" La plus belle chose de ce match, c'était les tifos"

Jean-Michel Aulas ne veut peut-être rien demander mais ça ne l'empêche pas de se plaindre de l'arbitrage. Et notamment d'un VAR qui a encore joué un rôle prépondérant. "Pendant le match, on peut citer au moins deux cas de difficulté au niveau de l'application de la VAR, racontait-il. Il me semble qu'il y a une main de Sanson, juste avant la main qui amène le penalty, ce qui change le destin du match. Et puis il y a la gifle de Benedetto sur Léo Dubois, qui, en fait, n'est pas du tout sifflée."

"Si la VAR ne fonctionne pas, si on n'est plus dans un état de droit qui permet au match de se dérouler dans de bonnes conditions, qui auraient peut-être permis à Marseille de s'imposer… Bravo." Finalement, peu de choses sur le terrain ont été au goût du président lyonnais ce dimanche. C'était bien mieux du côté des tribunes. "La plus belle chose de ce match, c'était les tifos, qui étaient véritablement remarquables, a-t-il admis. On s'est régalé de voir des tifos de cette qualité."

Le tifo marseillais lors de la réception de Lyon, le 10 novembre 2019

Le tifo marseillais lors de la réception de Lyon, le 10 novembre 2019Getty Images

" On sera là à l'arrivée"

Pour autant, malgré cette nouvelle défaite de l'OL, la 5e de la saison en championnat déjà, Jean-Michel Aulas ne se veut pas alarmiste pour le futur. "Je ne pense pas qu'il y ait besoin de dramatiser, explique-t-il. On a fait des erreurs en début de saison, on les a corrigées. On n'a pas gagné ce match mais on venait de jouer mardi soir contre Benfica, le match le plus important de la semaine."

Plus que tout, le président lyonnais garde confiance en ses hommes, comme toujours, et est prêt à leur laisser du temps. "On a, je crois, une très bonne équipe, développe-t-il. On a récupéré un entraineur avec beaucoup d'expérience. Je ne sais pas à combien nous en sommes ce soir mais je ne pense pas que ce soit rédhibitoire par rapport à la fin du championnat. Oui, on est en phase de reprise, il nous manquait quatre joueurs… Mais on sera là à l'arrivée de ce championnat." Reste à savoir si l'OL sera sur le podium au moment de celle-ci.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0