Getty Images

Sérieux sans briller, l'OM gagne encore

Sérieux sans briller, l'OM gagne encore

Le 03/12/2019 à 20:55Mis à jour Le 03/12/2019 à 21:22

LIGUE 1 - Malgré une seconde période compliquée, l'OM est allé s'imposer à Angers ce mardi soir (0-2), dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1. Morgan Sanson (17e) et Dimitri Payet (41e, s.p.) ont marqué. Les Marseillais, vainqueurs pour la 5 fois consécutive, consolident leur deuxième place et reviennent à deux points du PSG, leader avec deux matches de moins.

Marseille passe la cinquième. Alors que le déplacement sur la pelouse d'Angers s'annonçait périlleux, les hommes d'André Villas-Boas sont repartis avec la victoire (0-2). Maladroits face à Brest la semaine dernière, ils ont cette fois pu compter sur un réalisme implacable pour venir à bout d'une équipe du SCO aussi dominatrice dans le jeu qu'inoffensive dans la zone de vérité. Ce succès permet à l'OM de conforter sa deuxième place au classement et, petit bonus, de revenir à deux longueurs du PSG (qui compte deux matches en retard).

L'OM, c'est définitivement du sérieux. Et le club le prouve journée après journée, alors que la trêve internationale se rapproche. Pour battre des Angevins sûrs de leur force à domicile (6 victoires en 8 réceptions) et troisièmes au coup d'envoi, les Marseillais ont fait montre de détermination et d'application. D'autant qu'ils ont dû faire face à des adversaires joueurs et mieux rentrés dans le match. Mais la rencontre a très certainement basculé passé le premier quart d'heure. Après un arrêt déterminant de Steve Mandanda sur une tête de Pierrick Capelle (15e), Dimitri Payet a profité d'une faute d'inattention des Angevins en jouant un coup franc très vite pour Morgan Sanson, auteur d'une frappe à ras de terre imparable (0-1, 17e).

Marseille, un sérieux implacable

Marseille a marqué contre le cours du jeu mais, dans le même temps, les Angevins ont peiné à se montrer suffisamment dangereux face à une défense impeccable, articulée autour de l'axe Kamara-Caleta Car. Juste avant la pause, Hiroki Sakai a obtenu un penalty transformé sans problème par Payet (0-2, 41e). Le score était bien payé pour l'OM, qui a eu le mérite de faire très mal lors de ses rares munitions. Au retour des vestiaires, les joueurs ont rivalisé d'imprécision et Dario Benedetto (62e) puis Sanson (84e) auraient pu alourdir l'addition. Manquant de mordant et inefficace, l'équipe de Stéphane Moulin n'a pu que constater les dégâts.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0