Football
Ligue 1

Les syndicats de clubs dénoncent "l'ingérence" du futur maire de Bordeaux

Partager avec
Copier
Partager cet article

Frederic Longuepee

Crédit: Getty Images

ParAFP
30/06/2020 à 15:17 | Mis à jour 30/06/2020 à 15:17

LIGUE 1 - Réclamer le départ du président des Girondins Frédéric Longuépée comme l'a fait le futur maire de Bordeaux est une "ingérence totalement inacceptable", ont dénoncé mardi les syndicats Première Ligue et UCPF, qui représentent les clubs de Ligue 1 et Ligue 2.

Président des Girondins de Bordeaux, Frédéric Longuépée a reçu le soutien des syndicats Première Ligue et UCPF ce mardi. L'écologiste Pierre Hurmic, qui prendra vendredi ses fonctions de maire de la ville, avait jugé lundi sur France 3 qu'il était "normal que le maire pèse de tout son poids politique pour aller rencontrer très rapidement l'actionnaire King Street et lui dire de doter ce club d'un nouveau président", l'actuel titulaire du poste étant en conflit avec les supporters.

"Principe fondamental"

Ligue 1

"La situation est grave" : le futur maire de Bordeaux demande le départ du président Longuépée

29/06/2020 À 18:21

"Cette ingérence dans la vie de ce grand club de football est totalement inacceptable aussi bien dans le fond que dans la forme", ont répondu mardi Première Ligue et l'Union des clubs professionnels de football (UCPF). Les deux organisations rappellent être "très attachées de tout temps et en toutes circonstances à la souveraineté des organisations sportives" et citent les règlements de la Fifa (Fédération internationale de football, ndlr) selon lesquels "toutes les fédérations membres doivent administrer leurs affaires de manière indépendante".

Ce "principe fondamental" doit s'appliquer "aussi aux clubs et doit être partout honoré", ajoutent-elles dans un communiqué, insistant pour dire que le monde sportif "s'interdit de porter un quelconque jugement sur la sphère politique, encore moins d'influer sur son cours". M. Hurmic, tombeur de la droite qui régnait sur Bordeaux depuis 73 ans, avait assisté samedi à un rassemblement d'environ 2.500 supporters des Girondins devant la mairie où ils avaient "crié leur colère" contre la direction du club, dont ils exigent le départ depuis de longs mois et qu'ils jugent trop mercantile.

Ligue 1

Un joueur de Bordeaux testé positif au Covid-19

IL Y A 2 HEURES
Ligue 1

Plus de 280 millions d'euros : une éventuelle prolongation de Mbappé ferait (encore) grimper sa cote

IL Y A 4 HEURES
Dans le même sujet
FootballLigue 1
Partager avec
Copier
Partager cet article