Getty Images

Rennes s'est déjà remis à l'endroit

Rennes s'est déjà remis à l'endroit

Le 15/01/2020 à 20:55Mis à jour Le 15/01/2020 à 21:21

LIGUE 1 - Rennes a parfaitement réagi après sa défaite face à l'OM vendredi dernier. Les Rennais ont remporté mercredi leur match en retard à Nîmes (0-1), comptant pour la 12e journée, grâce à un but d'Adrien Hunou. Ils consolident ainsi leur troisième place avec quatre longueurs d'avance sur leur premier poursuivant, Nantes. Les Nîmois, toujours 19es, restent dans une situation très délicate.

Petit match mais grand résultat. A l'issue de ce qui ressemblait à une journée bonus sur la pelouse de Nîmes, Rennes a signé une nouvelle victoire en Ligue 1, sur la plus petite des marges (0-1). Sans être étincelants, les hommes de Julien Stéphan consolident leur troisième place en prenant quatre points d'avance sur Nantes. Pour les Crocos, dominateurs en première période et toujours dans la zone rouge, cette défaite est doublée d'une hécatombe en raison des sorties sur blessure d'Anthony Briançon et de Renaud Ripart.

Défait sur le fil par Marseille après une série de cinq victoires de rang en Ligue 1, Rennes se présentait aux Costières avec un esprit supposément conquérant. Mais on ne peut pas dire que cela s'est vu, surtout pendant un premier acte entamé parfaitement par Nîmes. Généreux dans l'effort, quitte à tomber dans l'excès d'engagement parfois, les Crocos ont su faire douter leurs adversaires. Sauf que, avant la pause, on a assisté à beaucoup trop de déchet technique pour débloquer le tableau d'affichage, autant dans les tirs que certaines transmissions.

Rennes se relance sans la manière

Le match s'est davantage décanté au retour des vestiaires. Il y a d'abord eu un premier coup dur pour Nîmes, qui a perdu Anthony Briançon, son capitaine, suite à un pépin physique contractée dès la reprise (46e). Puis il y a eu une première alerte, quand Paul Bernardoni a repoussé une frappe puissante d'Hamari Traoré (59e). Le gardien n'a en revanche rien pu faire sur la très belle reprise d'Adrien Hunou, qui a profité d'une passe mal repoussée de Flavien Tait (0-1, 64e). Et alors qu'il restait du temps aux Crocos pour renverser la vapeur, ils ont vu Renaud Ripart se toucher l'arrière de la cuisse après une accélération, synonyme de deuxième changement forcé (69e) et de fin des espoirs.

Rennes et Julien Stéphan s'en contenteront aisément tandis que le club breton repart déjà de l'avant après avoir été freiné par Marseille, un concurrent direct pour une place européenne. Avec neuf succès sur les onze dernières journées, les Rennais sont, pour le moment, loin de voler leur place sur le podium. L'objectif sera désormais de la conserver jusqu'à la fin de la saison, avec la manière si possible.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0