Getty Images

Marseille, quelle folie !

Marseille, quelle folie !

Le 15/09/2019 à 22:52Mis à jour Le 15/09/2019 à 23:36

LIGUE 1 - Rapidement mené de deux buts après un doublé de Ben Yedder (17e, 26e), l'OM a arraché une belle victoire sur la pelouse de Monaco (3-4). Auteur d'un doublé lui aussi (38e, 66e), Dario Benedetto s'est régalé et permet à l'OM, 4e, de recoller à Rennes et Nantes. L'ASM est 19e.

Un OM renversant dans un match au rythme ahurissant ! Rapidement menés 2-0 par un doublé de Wissam Ben Yedder (17e et 26e), les Marseillais ont ensuite renversé la situation dans un match complètement fou, pour finalement s’imposer (3-4) sur la pelouse de Louis II. Benedetto (38e et 66e) s’est offert le premier doublé de sa carrière à l’OM tandis que Germain (43e) et Payet (61e) ont participé au festival offensif olympien. Si en fin de match Keita Baldé (76e) a tenté de ramener les Monégasques dans la partie, c’est bien l’OM qui repart de Monaco avec une victoire qui lui permet de remonter à la 4e place, à égalité de point avec Rennes, deuxième. Monaco reste lui scotché à la 19e place avec seulement deux petits points.

Un trou d’air de 30 minutes et un réveil de grande classe. Le millier de supporters marseillais qui avaient fait le déplacement à Louis II sont certainement passés par toutes les émotions. Dès l’entame de la rencontre les hommes de Villas-Boas se sont fait cueillir à froid par l’intensité mis par des Monégasques réalistes. D’abord sur penalty (17e, 1-0), puis à la réception d’une passe splendide de Slimani (26e, 2-0), Wissam Ben Yedder, sorti sur blessure en deuxième période, a permis à l’ASM de faire la course en tête. Mais après le deuxième but de l’attaquant des Bleus, Monaco a sombré. Et Marseille a pris clairement le dessus sur une formation plus que fébrile défensivement.

Un doublé pour Benedetto, un bijou pour Payet

Le match a alors logiquement basculé. En l’espace de cinq minutes les Phocéens, grâce à Dario Benedetto (2-1, 38e) puis Valère Germain (2-2, 43e), ont fait le plus dur avant la pause en revenant au score. Les hommes d’André Villas-Boas, alignés en 4-3-3 au coup d’envoi, n’ont pas relâché l’étreinte au retour des vestiaires. En mettant le pied sur le ballon et emmenés par un bon milieu de terrain, les Marseillais ont pris largement le dessus sur des Monégasques encore une fois loin du compte durant une bonne partie de la rencontre.

Dimitri Payet (Olympique de Marseille) célèbre son but face à l'AS Monaco

Dimitri Payet (Olympique de Marseille) célèbre son but face à l'AS MonacoGetty Images

Dimitri Payet, dans un grand jour, a alors permis, fort logiquement, à son équipe, de prendre l’avantage peu après l’heure de jeu. Servi par Lopez sur la gauche, l’international français est revenu sur son pied droit pour enrouler une merveille de frappe, venue mourir au second poteau d’un Benjamin Lecomte (2-3, 61e) pas exempt de tout reproche sur le premier but marseillais du soir. Cinq minutes plus tard, encore, Dario Benedetto a signé son premier doublé sous les couleurs marseillaises d’une belle frappe du gauche (2-4, 66e).

Le léger sursaut monégasque en fin de match, symbolisé par la réduction du score de Keita Baldé (76e, 3-4), bien servi par Tiémoué Bakayoko, auteur d’une superbe dernière demi-heure pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, n’aura pas suffi. Et n’aura pas évité à l’AS Monaco d’enchainer un cinquième match de Ligue 1 sans victoire (3 défaites et 2 nuls). Inquiétant pour des Monégasques qui stagnent à l’avant dernière place du championnat. De leur côté, tout va bien pour les Marseillais : ils reviennent à deux points de la tête, à égalité de point avec Rennes et Nantes.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0