Eurosport

"Il rivalise avec Kanté" : vu d'Angleterre, le PSG a bien fait de miser sur Gueye

"Il rivalise avec Kanté" : vu d'Angleterre, le PSG a bien fait de miser sur Gueye

Le 30/07/2019 à 14:15Mis à jour Le 30/07/2019 à 16:12

LIGUE 1 - Le Paris Saint-Germain a choisi Idrissa Gueye pour combler un manque qui dure depuis plusieurs saisons au poste de sentinelle. Le milieu sénégalais peut ressembler à un second couteau. Mais pour ceux qui ont été habitués à le suivre en Premier League, il a plutôt l'allure d'un crack.

Idrissa Gueye est donc l'élu. La fameuse sentinelle tant recherchée par un PSG incapable de trouver un successeur à Thiago Motta dans ce registre. Paris s'est habitué à recruter des grands noms. Gueye n'en est pas un. Passé par Lille, Aston Villa et Everton, le Sénégalais affiche six petits matches de Ligue des champions au compteur et n'a jamais bénéficié d'une exposition suffisante au plus haut niveau pour être considéré comme une référence à son poste. Il y a cette part de doute dans le choix du PSG pour un rôle si crucial dans le jeu. La question est de savoir si Gueye a les armes pour la lever.

Vidéo - Le PSG rêvait d'Allan et Koulibaly, Diallo et Gueye incarnent son mercato (trop) sage

04:58

Quel poste ?

  • Un vrai 6…

C'est l'une des premières interrogations. Elle est majeure tant Thomas Tuchel a dû bricoler pour trouver un joueur capable de tenir ce rôle la saison passée, au point d'y avoir aligné Marquinhos à contre-emploi. Dans ses années lilloises, Gueye était le plus souvent aligné en relayeur même s'il a régulièrement évolué devant la défense. À Everton, c'était l'inverse. "Gana", tel qu'il est surnommé, jouait plutôt en sentinelle même s'il lui arrivait aussi d'être utilisé un cran plus haut dans l'entrejeu. Il y a cette polyvalence chez Gueye. Une qualité précieuse, mais Paris a besoin d'un spécialiste.

Le Sénégalais en est un. Il présente l'avantage de savoir s'adapter, mais ses attributs répondent clairement aux exigences du registre de sentinelle. "Les plus grandes qualités de Gueye, ce sont ses qualités destructrices, sa capacité à casser le jeu adverse, témoigne Philip Krikbride, journaliste du Liverpool Echo et spécialiste des Toffees. Il abat un travail monumental et son niveau d'intensité ne cesse jamais d'être impressionnant. Pour ces raisons, je suis convaincu que son meilleur poste est celui de numéro 6."

Idrissa Gueye avec Everton - 2019

Idrissa Gueye avec Everton - 2019Getty Images

  • … mais plus qu'un 6

À Everton, Gueye était ainsi ce joueur si précieux pour protéger une défense. Son talent pour ce travail est reconnu, ce qui explique en grande partie pourquoi Paris a ciblé ce joueur. Mais "Gana", c'est encore plus que ça. "Si je devais réduire l'impact de Gueye à trois domaines, je dirais les tacles, les interceptions et l'intensité, poursuit Kirkbride. Mais ce serait injuste envers le joueur. Car sur les six derniers mois, après l'échec de son transfert au PSG en janvier, on a commencé à voir davantage ce dont Gueye était capable avec le ballon."

Paris a des joueurs pour avoir le ballon. Recruter Gueye a aussi comme point positif de placer Marco Verratti dans les meilleures conditions pour orchestrer le jeu parisien en réduisant son travail défensif. Gueye a le volume de jeu pour ça. Mais ce volume est encore plus important qu'il n'y paraît. "Il se trouve souvent dans de très bonnes situations offensives mais la qualité de frappe peut lui faire défaut, décrit Kirkbride. S'il était capable d'ajouter quatre ou cinq buts par saison, en plus de ses qualités générales dans le jeu, ce serait un milieu de classe mondiale."

Quel niveau ?

  • Une référence de Premier League…

Les statistiques de Gueye sont remarquables. Le Sénégalais s'est bâti une très solide réputation sur ses trois saisons à Everton. Il est notamment le meilleur tacleur de Premier League sur cette période (395). "Et dans les autres catégories défensives, il est aussi le meilleur ou vraiment pas loin de l'être", souligne Kirkbride avant d'ajouter : "Il a rivalisé avec N'Golo Kanté pour le titre de meilleur milieu défensif du championnat." Le Français était justement la cible prioritaire du PSG pour ce poste de sentinelle. Avec Gueye, il aurait ainsi trouvé ce qui fait de mieux en Premier League avec NG.

Il faut toujours relativiser les chiffres, mais ils ne sont pas sans signification. Ils traduisent aussi la durabilité de Gueye, qui a disputé 33 des 38 matches d'Everton en Premier League lors de chacune des trois dernières saisons. En ajoutant ses matches avec la sélection sénégalaise, dont le milieu des Toffees est l'un des piliers, et la Coupe d'Europe, l'ancien Lillois a joué entre 40 et 50 matches par an sur ces trois dernières années. Sa capacité à afficher un rendement maximal avec régularité, dans un championnat aussi relevé que la Premier League, en dit déjà assez long sur son niveau.

  • … qui a tout pour le devenir en Ligue des champions

Il ne fait aucun doute sur la faculté de Gueye à être performant en Ligue 1, un championnat qu'il maîtrise avec 134 matches disputés sous les couleurs lilloises dans la première moitié de la décennie. La Ligue des champions, c'est une autre paire de manches. Le Sénégalais manque d'expérience européenne en général, et en Ligue des champions en particulier. À ce stade de sa carrière, il n'a pas encore dépassé la barre des 30 matches en Coupe d'Europe (29). C'est d'ailleurs l'une des raisons qui l'a poussé à rejoindre le PSG.

Vidéo - Transferts - Gueye, le juste milieu ?

01:51

Gueye a des arguments à faire valoir pour franchir ce cap. Avoir fréquenté la Premier League durant quatre ans sera déjà bénéfique dans cette optique. Mais ce n'est pas qu'une question d'expérience. Dans un championnat qui a placé deux clubs en finale de la dernière Ligue des champions, le Sénégalais a montré une qualité de jeu qui laisse peu de place au doute quant à sa capacité à être à la hauteur de la C1. "Gueye évolue à un très haut niveau avec Everton, rappelle Kirkbride. Je n'ai aucun doute sur sa capacité à afficher le même niveau de performance en Ligue des champions."

C'est avec cet espoir que Paris a déboursé un peu plus de 30 millions d'euros pour s'attacher les services du Sénégalais. Un prix encore raisonnable compte tenu du désir d'Everton de garder un joueur sous contrat et indispensable dans un club qui n'était pas dans le besoin financier. "Bien sûr, Gueye aura bientôt 30 ans et les meilleures années des joueurs de cet âge sont généralement derrière eux, avance Kirkbride. Mais il y a cette impression chez les fans d'Everton que Gueye s'améliore avec l'âge. Et ce facteur peur biaiser sa valeur." La valeur, le terrain la déterminera. Mais vu d'Angleterre, Paris a manifestement fait une bonne affaire.

Idrissa Gueye of Everton applauds the crowd

Idrissa Gueye of Everton applauds the crowdGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0