Getty Images

Finis les écarts, Paris reprend le pouvoir

Finis les écarts, Paris reprend le pouvoir

Le 09/07/2019 à 01:12Mis à jour Le 09/07/2019 à 11:53

LIGUE 1 - Le communiqué du PSG menaçant Neymar de sanctions pour son absence à la reprise n'est pas forcément de nature à détendre les relations entre le club de la capitale et sa star brésilienne. Mais pour symboliser le changement radical d'attitude exigé à Paris, il ne pouvait pas mieux tomber. C'est le meilleur moyen pour l'institution de reprendre le dessus sur les joueurs.

Pas de reprise en douceur. Pas au PSG. Rien ne se passe comme ailleurs dans ce club. L'ambiance détendue d'un retour au travail après les vacances ? Il faudra repasser. La journée de reprise du PSG s'est achevée sur un communiqué sans ménagement à l'encontre de Neymar. Le Brésilien n'était pas présent et son absence ne sera pas excusée. Pas cette fois. Plus maintenant. Paris a durci le ton. Et quoi de mieux qu'une sanction contre la diva brésilienne pour marquer le coup.

Il n'y a rien d'anodin dans ce communiqué du PSG. Même s'il a vraiment de quoi surprendre. Il était difficile de s'attendre à voir Neymar à la reprise de l'entraînement du champion de France. Tout le monde l'a vu à Rio célébrer le titre du Brésil à la Copa America dimanche soir, après la victoire face au Pérou (3-1). Le Parisien avait annoncé que la star auriverde ne serait pas présente à la reprise en citant l'un de ses proches. Il n'y avait aucune surprise à attendre. Si ce n'est la réaction du PSG. Et que Paris décide de la rendre publique.

Le club de la capitale aurait pu gérer ça en interne. Il a choisi de ne pas le faire et ce n'est pas par hasard. Son message ne s'adresse pas seulement au vestiaire. Mais à la terre entière. Paris a décidé de remettre les pendules à l'heure et il a choisi ce moyen pour le faire savoir. Le retour à l'institution comme priorité absolue passait par là. Elle a été trop souvent bafouée ces dernières saisons. Elle n'a récolté que moqueries et quolibets durant un printemps meurtrier sur le plan sportif et médiatique. L'image du PSG a trop été écornée. Alors Paris a pris le taureau par les cornes.

Un orage assumé

Neymar était la cible idéale. Le Brésilien avait fini la saison sur un passe-droit en manquant le dernier entraînement sans en avertir Thomas Tuchel. Il n'avait pas été sanctionné. Sa direction était au courant. Pas son coach. C'était le symbole idéal du dysfonctionnement de la gouvernance parisienne. Ou de l'incapacité du club de gérer Neymar comme il se doit. C’est-à-dire comme un joueur de football. Paris ne pouvait pas envisager de poursuivre son ambitieux projet en continuant à procéder de la sorte. Il a frappé fort pour marquer une rupture. Et il a asséné son coup au bon endroit.

Neymar

NeymarGetty Images

La stratégie parisienne n'est pas sans risque. L'orage gronde et les relations entre Neymar et le PSG s'annoncent électriques dans les semaines à venir. Il est rare de voir un club sortir vainqueur d'un bras de fer engagé avec un joueur. Paris n'a pas esquivé cette situation. Il est bien décidé à l'assumer. Quitte à ce que l'histoire rêvée d'un mariage idéal avec Neymar se termine en eau de boudin. Qu'importe. Si le Brésilien venait à quitter le club, il aura au moins servi d'exemple. Pas dans le sens que Paris espérait. Mais finalement, il pourrait bien tracer le chemin que le PSG a choisi pour redorer son blason.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0