La gueule de bois risque de se faire ressentir, dimanche, chez les joueurs et le staff du Paris Saint-Germain. Malmené, dominé, inoffensif, fébrile défensivement et à bout de nerfs, le PSG a livré une prestation très loin d’être à la hauteur de l’évènement, face au LOSC samedi. Et au-delà de la contre-performance et de la mauvaise opération comptable que représente cette défaite, ce sont de très mauvais signaux qu’ont envoyés les hommes de Mauricio Pochettino samedi.
"Je suis déçu du résultat, de la performance de l’équipe et d'avoir perdu trois points importants." Voilà les mots de l’entraîneur parisien en conférence de presse après la rencontre. C’est sûr qu’après la prestation de ces hommes, Mauricio Pochettino n’a aucun motif de satisfaction. Surtout que cette rencontre face à Lille, en plus d’être capitale dans la course au titre, faisait office de répétition générale avant le quart de finale face au Bayern. Elle a surtout mis en lumière les nombreux points faibles du PSG.
Ligue 1
Varane aurait fait son choix : il veut quitter le Real Madrid, le PSG déjà à l'affût
14/06/2021 À 15:28

Mercredi, Paris sera encore plus affaibli

Côté Parisien, il n’y a rien de bon à tirer de cette défaite subie au Parc. Mais vraiment rien. Techniquement, tactiquement, physiquement : les rouges et bleus ont pris l’eau face à une valeureuse équipe lilloise. Sur toutes les lignes, les hommes de Mauricio Pochettino ont inquiété. A commencer par les deux stars de l’équipe Neymar et Mbappé, qui ont livré un match indigne de leur statut. Mais il n’y a pas qu’eux.

Neymar et Mbappé face à Lille (Ligue 1)

Crédit: Getty Images

Au milieu de terrain, par exemple, les Parisiens ont été submergés par l’excellente paire André/Soumaré. Rapidement avertis, Idrissa Gueye et Leandro Paredes ont vite été dépassés par les évènements samedi. Difficile de ne pas penser à ce que propose le Bayern Munich dans ce secteur de jeu et du danger que cela représente pour les Parisiens. Surtout que mercredi, le PSG sera décimé dans ce secteur de jeu, avec les absences déjà certaines de Verratti (Covid) et Paredes (suspendu).

Réactiver le mode LDC ?

Sur les côtés, Paris n’a pas rassuré non plus. Loin de là. Et si Abdou Diallo, malgré un peu d’attentisme sur le premier but, a limité la casse, Thilo Kehrer est lui passé complètement à côté de son match. Que ce soit à gauche ou à droite (surtout à droite), Paris risque de grincer des dents mercredi à chaque offensive bavarroise sur un côté. Leroy Sané, Kingsley Coman ou encore Serge Gnabry ne se priveront d’exploiter ces failles-là.
Au-delà du jeu, l’état d’esprit des joueurs parisiens a été très inquiétant. Sans parler de « désintérêt » pour la rencontre, les hommes de Pochettino ne se sont jamais révoltés. Après l’ouverture du score lilloise, les Parisiens n’ont eu qu’une seule occasion franche : une tête trop décroisée de Neymar peu après l’heure de jeu. C’est bien trop peu dans un match avec un tel enjeu. Rien ne dit que mercredi, les rouges et bleus ne vont pas basculer en mode Ligue des champions, comme ils l’avaient fait avec brio au Camp Nou le 16 février dernier. Ça n’excuserait pas pour autant leur piètre prestation au Parc des Princes samedi.
A l’aube du quart de finale aller de la C1 face au Bayern Munich, les signaux envoyés par le PSG ne sont pas bons du tout. La prestation parisienne face au LOSC a une dimension encore plus inquiétante quand on connait la force collective que dégage le Bayern Munich depuis plus d’un an et demi. Certes, Lewandowski ne sera pas là. Mais les Parisiens ne pourront se contenter de ça s’ils veulent prendre leur revanche après la finale perdue en août dernier. D’ici le coup d’envoi de la rencontre mercredi à 21 heures, Mauricio Pochettino va devoir remotiver ses troupes. Et pas qu’un peu.

La sortie de Mbappé ? "Un coup de sang qui se transforme en coup de pression contre le PSG"

Ligue 1
Canal+ annonce son retrait de la diffusion de la Ligue 1
11/06/2021 À 16:03
Ligue 1
Amazon devient diffuseur de la Ligue 1
11/06/2021 À 14:44