"À la mi-temps, on était fâché, je pense que le penalty n’était pas mérité". Rennes a pris un point face au PSG (1-1). Mais comme en témoigne Jérémy Doku sur le site du club, les Bretons ne sont pas totalement satisfaits. La faute à un arbitrage de Ruddy Buquet qu'ils n'ont pas forcément goûté. En première période, l'arbitre de la rencontre a d'abord oublié un contact litigieux de Danilo Pereira sur Serhou Guirassy. Mais il a surtout accordé un penalty après une intervention du VAR pour un pied tendu de Nayef Aguerd que Layvin Kurzawa a heurté dans la surface en frappant. "Il y a ce fait de jeu avant la pause..." a aussi regretté le jeune Lesley Ugochukwu qui fêtait sa grande première dans le onze en l'absence de Steven Nzonzi et Eduardo Camavinga, suspendus.
Si ses joueurs n'ont pas caché leur agacement, Bruno Génésio s'est lui montré plus mesuré. "Forcément, deux décisions ne nous sont pas favorables, j'en ai parlé la semaine dernière à Bordeaux, je n'ai pas trop l'habitude de critiquer l'arbitre", a lancé le coach rennais. Désireux de ne pas rentrer dans la polémique, l'ancien technicien de Lyon en veut d'ailleurs surtout à ses joueurs : "On avait l'occasion de relancer très vite (avant que l'arbitre n'ait le temps d'aller voir le VAR, NDLR), on doit être plus malin, plus mature, on n'aurait pas reparlé de cette probable erreur de monsieur Buquet (sourire)", regrette-t-il.
Ligue 1
Yilmaz à la CR7, Paris fulmine, Cherki engrange : les tops et les flops
09/05/2021 À 23:28
Si son équipe n'a pas parfaitement géré cette situation selon lui et ne réalise pas une opération idéale avec ce nul même si le Stade Rennais se replace un peu dans la course à la cinquième place avec les défaites de Lens et de Marseille, Bruno Génésio se montre cependant content de la copie d'ensemble rendue par ses troupes. A juste titre tant les Bretons ont fait déjouer les Parisiens. "On joue pour gagner, on avait besoin des trois points pour reprendre notre destin entre nos mains, ce n'est pas le cas. Par contre, il y a bien sûr de la fierté d'avoir vu mon équipe comme elle s'est comportée, dans l'état d'esprit et la qualité du jeu", glisse-t-il. "Il faut retenir le positif pour performer à Monaco et face à Nîmes", conclut de son côté Doku. Et mûrir pour avancer encore.
Ligue 1
Paris résigné ? "Il faut commencer à bien se parler pour la saison prochaine"
09/05/2021 À 22:19
Euro 2020
Gosens, l'homme qui change le visage de l'Allemagne… et rebat les cartes du mercato
IL Y A 8 HEURES