Ça ne doit pas déplaire à Didier Deschamps. Le sélectionneur de l'équipe de France doit même prendre un certain plaisir à voir Wissam Ben Yedder évoluer sous les couleurs de l'AS Monaco ces dernières semaines. L'attaquant ne cesse d'être clutch pour guider l'ASM vers les sommets de la L1. Auteur de 18 buts en 33 matches de championnat, il a planté sur les quatre derniers matches deux doublés et le but de la victoire le weekend dernier face à Angers (0-1). Une vraie machine. Mais ce qui peut faire le bonheur de Deschamps, c'est qu'il frappe régulièrement en sortie de banc.
Malgré son statut de capitaine monégasque et de meilleur buteur de l'année civile, avec 11 réalisations en 2021, Niko Kovac a choisi ces dernières semaines de l'aligner le plus souvent sur le banc au coup d'envoi. Et loin d'afficher des états d'âme sur ce choix qui a pu surprendre au début, "WBY" s'illustre rencontre après rencontre en démontrant une efficacité déconcertante pour s'imposer comme un "supersub" de luxe.
Ligue 1
Aulas se voit rester majoritaire au capital de l'OL après 2023
15/06/2021 À 14:56

Kovac : "Nous essayons de trouver la meilleure formule"

A tel point que Niko Kovac n'a d'ailleurs pas exclu de le garder sur le banc au coup d'envoi contre Lyon ce dimanche pour le faire rentrer en cours de match, malgré les nombreux absents dans le secteur offensif monégasque avec Aleksandr Golovin, Gelson Martins et Stevan Jovetic qui sont sur la touche. "En tant qu’entraineur, vous essayez de trouver la meilleure solution pour démarrer, a avoué le technicien croate quand on l'a interrogé sur le sujet vendredi en conférence de presse. Pour le moment, nous essayons de trouver la meilleure formule pour le onze de départ, ainsi que les changements que nous pourrons effectuer en cours de match. Ma réflexion va avancer lors des deux prochaines nuits".
Titulaire ou encore remplaçant de luxe ce dimanche, Wissam Ben Yedder sera de toute manière un acteur clef de ce choc face aux Gones. Et il fera tout pour faire encore parler de lui. Histoire de permettre à l'ASM de rêver encore mais aussi pour taper dans l'œil de son sélectionneur, qu'il doit toujours persuader de l'amener avec lui à l'Euro. Toujours appelé depuis juin 2019 (ndlr : sauf en novembre dernier à cause du Covid), Ben Yedder n'a pas encore totalement convaincu en Bleu, où il se montre rarement décisif quand Deschamps fait appel à lui. Muet depuis septembre 2019 en sept apparitions avec les champions du monde, son bilan est même bien maigre (ndlr : 2 buts en 12 sélections) pour un buteur de cette trempe.

Deschamps en quête d'impact player

Cette fin de saison à Monaco peut cependant donner quelques idées à Deschamps. Si le natif de Sarcelles a toujours été un buteur rentable en club avec la finesse et le sens du but qui le caractérisent, il possède tous les atouts tant sur le plan technique, physique que mental pour faire des différences en sortie de banc. Et cela peut être un atout pour se faire une place plus confortable en sélection où Deschamps est toujours en quête "d'impact player".
Depuis des années maintenant, les joueurs assis sur le banc peinent en effet à frapper quand ils entrent en jeu en Bleu. Comme il l'avait déjà montré à Séville quand Vincenzo Montella lui préférait Muriel pour occuper seul la pointe de l'attaque, Ben Yedder démontre lui à nouveau ces dernières semaines qu'il peut avoir le profil pour. Mais il va devoir montrer qu'il peut aussi le faire en haussant encore le ton en sélection. Histoire d'être aussi un joker rêvé en Bleu après avoir été si précieux dans cette fin de saison monégasque.
D1 Arkema
Lyon-PSG, finale pour le titre et spectre de la saison blanche
29/05/2021 À 21:56
Ligue Europa
Pourquoi Monaco et la Ligue 1 poussent derrière Manchester United
25/05/2021 À 21:56