C'est rare, très rare même, de voir Claude Puel perdre son légendaire flegme. Mais ce samedi, c'en était trop pour le coach des Verts qui n'a pas supporté les décisions arbitrales. Elles ont, selon lui, plombé ces hommes à Reims (3-1). Explications : "Je suis en colère par rapport à tous ces faits de jeu qui ont été systématiquement contraires. Je n'ai pas l'habitude de parler de l'arbitrage mais là, je ne comprends pas", a enragé l'entraîneur de l'ASSE.

Football
Trois ans de prison pour un ancien joueur de Reims
IL Y A 20 HEURES

Avant de détailler : "Sur le penalty pour Reims, Mathieu (Debuchy) ne peut pas l'éviter à moins de se couper le bras. Sur le coup franc sifflé avant le troisième but rémois, Mathieu (Debuchy) prend un coup de coude dans la bouche, il est en sang et l'arbitre aurait pu revenir sur les images. On a aussi une occasion par Mathieu (Debuchy) qui aurait pu égaliser mais qui est déséquilibré dans la surface."

On est passé à côté de notre match mais l'arbitre aussi

Voilà les raisons du courroux des Verts. "Les faits de jeu ont faussé la partie et malgré tous ces aléas, mes joueurs n'ont pas pété un câble", a continué Puel. S'ils ont gardé leur sang-froid sur la pelouse, ce ne fut pas le cas devant les micros. En particulier Mathieu Debuchy doublement coupable sur le penalty et le coup-franc qui ont amené le premier et le troisième buts des Champenois. "Ils étaient 12 sur le terrain (...) On est passé à côté de notre match mais l'arbitre aussi", a commenté le défenseur droit des Verts, cinglant.

Reste que les Verts ont essuyé un revers plutôt logique et les voilà de nouveau 16es, dans les eaux troubles du classement qu'ils ne parviennent plus à quitter. Et s'ils ont raté leur première partie de saison, ils en sont les premiers responsables.

Ligue 1
"Baladés", "classe d’écart", "rien à dire" : Sainté n’a pas existé et ne s’en est pas caché
24/01/2021 À 23:08
Ligue 1
L'antisèche : Faux derby, vraies leçons
24/01/2021 À 22:59