La revanche de Rudi Garcia. Ou presque. Critiqué par une large partie des supporters de l'OL depuis son arrivée, l'ancien techncien de l'OM peut savourer son moment : le voilà à la tête d'une équipe spectaculaire, efficace... et leader du classement de Ligue 1. SI le chemin est évidemment encore (très) long avant un éventuel rêve de titre, Garcia compte bien saisir sa chance.
"Les joueurs savent dans quel club ils sont, confie l'entraîneur de l'OL au Progrès. On veut absolument la Ligue des Champions. Ils ont goûté un tel bonheur en août dernier. Les joueurs ne sont pas fous, ils savent que dans les trois premiers, il y a trois, deux et un. Quand on joue à quelque chose, moi je suis comme ça même à la maison avec les enfants, c’est pour gagner." Pour Rudi Garcia, il vaut mieux partir avec un "objectif de base et après avoir une bonne surprise." Mieux comprendre : la C1 est le gâteau, le titre en serait la grosse cerise.
Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14
Ecouter Mercredi Mercato
Le favori, c'est le PSG
"Le grand favori du championnat, c’est le PSG. Après si le PSG n’est pas présent et veut laisser la place, j’espère que nous ne serons pas loin", ajoute Garcia, dont le contrat d'ici quelques mois. Mais pas de quoi le rendre plus inquiet que ça. "J’ai laissé le président se reposer. Je l’ai encore eu hier, il est revenu de vacances. Tout va bien, on est très ambitieux (...) Quand un coach est en fin de contrat, s’il y a un manque d’adhésion des joueurs, là, ça peut être un problème. Mais nous, on est à l’abri de ça", assure l'entraîneur lyonnais, qui estime que le temps va "régler" les choses. Les résultats aussi.

Garcia : "Une année 2020 assez exceptionnelle pour l'OL"

Enfin, concernant sa relation avec son directeur sportif Juninho, Rudi Garcia dément d'éventuelles frictions. "Parfois nous ne sommes pas d’accord à 100 % et heureusement (...) Après quand il y a beaucoup de passion, et c’est le cas pour Juni, effectivement, il faut gérer. On se complète bien avec Juni. Je l’ai déjà dit. Moi, maintenant, je suis un peu plus calme. J’étais comme lui au début, très enthousiaste, je montais au créneau pour le moindre petit truc (...) On arrive à bien gérer les choses tranquillement sans se prendre la tête." Assez pour envisager poursuivre l'aventure au-delà de cette saison ?
Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36
Ligue 1
Boateng à l'OL, vraiment un coup de maître ?
01/09/2021 À 23:01