Des scènes surréalistes et inacceptables, un incendie, des tags et une intrusion des supporters dans son centre d'entraînement : l'OM a vécu une journée noire ce samedi. Le club phocéen n'a pas tardé à réagir dans un communiqué et a dénoncé dans la soirée une "inacceptable attaque" et "un déchaînement de violence injustifiable" après les scènes de chaos à la Commanderie et a annoncé plusieurs dépôts de plaintes à venir.
Sur Canal Plus, Jacques-Henri Eyraud a dénoncé les agissements "des casseurs, des délinquants qui ne respectent rien." "Ce que j'ai vu fait peur, très peur, a continué le président olympien. Ce ne sont pas des supporters." Pris pour cible dans les chants ou sur les banderoles, JHE ne compte pas baisser les bras. Bien au contraire : "J'ai été combattant dans ma vie. On a deux choix : soit baisser les bras (…), soit on n'accepte pas. Alors on va partir au combat. Je suis un homme de dialogue (….). Ce n'est pas possible de voir les choses comme ça."
Ligue 1
Vu d'Espagne, Liverpool est un concurrent sérieux pour Mbappé
IL Y A 17 HEURES

Mandanda : "L'heure est à l'apaisement"

"Des vols ont été perpétrés et des véhicules ont été endommagés. Cinq arbres ont été brulés avec la seule volonté de détruire. Les dégradations à l'intérieur des bâtiments s'élèvent à plusieurs centaines de milliers d'euros", écrit dans un communiqué le club marseillais, dont le match face à Rennes, initialement prévu à 21h, a été reporté à une date ultérieure.
Capitaine phocéen, Steve Mandanda a, lui, voulu calmer les choses : "Je connais tout de ce club, je sais l’amour et la frustration qu’il peut susciter. Mais les évènements d’aujourd’hui m’attristent et sont inacceptables. Nous sommes des joueurs de football et une crise sportive ne peut en aucun cas justifier un tel déferlement de violence. L’heure est à l’apaisement." Un vœu pieu tant les scènes de violence matérialisent la rupture totale entre le club et une partie de ses supporters.
Ligue 1
"Il faut trouver la meilleure solution" : Quand la trêve internationale inquiète Pochettino
05/03/2021 À 20:09
Ligue 1
Au-delà du bashing, Genesio est-il un bon coach ? "C’est un plat du pied sécurité"
05/03/2021 À 18:20