Cette fois, il n’y a pas eu de mauvaise surprise pour Paris. Trois jours après sa défaite à Lorient (3-2), le club de la capitale s’est largement imposé face à Nîmes, le dernier de Ligue 1, au Parc des Princes (3-0). Au terme d’un match largement dominé en première période, mais avec quelques trous d’air en seconde, les joueurs de Mauricio Pochettino restent au contact de Lille et Lyon grâce à des réalisations d’Angel Di Maria, Pablo Sarabia et Kylian Mbappé.
Malgré le score large, il n’y a pas vraiment eu la manière. Quelques jours après son revers inattendu en Bretagne et avant le Classique face à Marseille dimanche, Paris a fait le plein de point, même si sa prestation défensive n’a pas été de nature à rassurer son coach, Mauricio Pochettino, certes toujours privé de Marquinhos et Verratti et qui avait choisi d’aligner Coling Dagba et Mitchel Bakker aux postes de latéraux. Alors que Neymar, suspendu, était aussi absent, les Parisiens se sont d’abord régalés offensivement dans le premier acte, face à des Nîmois trop timides, incapables de ressortir le ballon.
Ligue 1
Diminué, Paris a assuré le service minimum
HIER À 21:51

Et pourtant, Nîmes a eu l’occasion de relancer le match…

Les Crocos ont subi les vagues parisiennes très tôt (5e, 7e, 11e), et, à force de tenter de relancer proprement face à un adversaire appliqué au pressing, ont logiquement fini par craquer sur une mauvaise passe de Lamine Fomba, bien exploitée par Di Maria (1-0, 18e). L’Argentin, auteur de son premier but depuis novembre, a ensuite, d’un superbe centre, permis à Pablo de doubler la mise de la tête (2-0, 36e).
La balade parisienne s’est subitement interrompue au retour des vestiaires. Plus agressifs, placés plus haut sur le terrain pour récupérer plus de ballons, les joueurs de Jérôme Arpinon, ont beaucoup plus sollicité Sergio Rico, remplaçant d’un Navas lui aussi sur le flanc dans le but parisien. Alors que le gardien espagnol avait déjà dû repousser une tête de Fomba sur sa ligne (39e) un peu plus tôt, les coéquipiers de Renaud Ripart ont tiré 15 fois au but rien qu’en seconde période.
Mais les Gardois ne sont pas la 19e attaque de l’élite pour rien, et leur maladresse devant le but (47e, 49e, 51e, 62e, 66e) leur a couté cher, puisque Mbappé est venu tuer tout suspense d’une superbe frappe du droit (3-0, 68e). Auteur d’un dernier arrêt (87e), Rico a ensuite permis au sien d’enchaîner sur un 5e clean sheet de suite à domicile. Avec cette 15e victoire de la saison, le PSG reste surtout à trois longueurs de Lille, leader, et peut donc sereinement aborder le Classique, dimanche, à Marseille.
Ligue des champions
Kean positif au Covid-19, forfait pour Bordeaux... et contre le Barça ?
HIER À 14:56
Football
Mbappé aux JO, Zidane et les Bleus, Aulas : Le Graët se confie
HIER À 13:59