Paris n'était pas en mode Ligue des champions, dimanche soir, face à Monaco (0-2). Un constat résumé par Marco Verratti au micro de Canal +. "Il faut comprendre qu'en France, il y a des grandes équipes", a dit le milieu italien du PSG dans une déclaration à double sens. Il a logiquement rendu hommage à son bourreau, mais a surtout pointé le manque d’implication des Parisiens dans cette rencontre. Très concentrés et flamboyants sur la pelouse du Camp Nou, mardi dernier en Ligue des Champions, les Parisiens n’ont pas mis la même intensité en Ligue 1 cinq jours après.

Ligue 1
Stéphan quitte Rennes "le coeur gros" après avoir "fait le maximum"
IL Y A 26 MINUTES

En conférence de presse, Mauricio Pochettino a également reconnu cette défaillance, ne se cachant pas derrière ses joueurs : "Nous n'étions pas au niveau auquel nous devons être pour gagner, le premier responsable c'est l'entraîneur, et je l'assume. Monaco a joué un très bon match défensivement. Nous avions parlé entre nous de l'importance de maintenir ce niveau de concentration, mais on ne peut pas répliquer exactement une performance d'un soir à l'autre.C'est clair que nous n'avons pas fait un bon match."

Cette baisse physique des Parisiens n’est donc pas anodine, et a été anticipée par les Monégasques. Wissam Ben Yedder l’a confirmé à l’issue du match : "On a été costauds physiquement. On savait que physiquement ils allaient avoir un pépin après Barcelone. C'était un match important pour eux, et on a essayé de construire ce qu'on fait habituellement. Ce n'était pas facile car nous avons beaucoup couru". Ils ont beaucoup couru certes, mais l’ont très bien fait, face à des Parisiens incapables de briser le rideau défensif des hommes de Kovac.

Cela commence à faire beaucoup d'opportunités ratées

Le technicien croate avait d’ailleurs établi un plan simple et ciblé le danger principal chez les hommes de Pochettino : "Nous devions ‘effacer’ Mbappé, à doubler le marquage sur lui, voire tripler, c’était l’idée". Une agressivité monégasque qui n’est pas suffisante pour expliquer la sixième défaite du PSG cette saison pour Marco Verratti, très amer à l’issue de la rencontre. "Il faut féliciter Monaco mais aussi faire un mea culpa un peu, car on prend un but en 5 minutes à chaque début de mi-temps, cela ne peut pas arriver" a notamment déclaré l’Italien.

Kylian Mbappé abattu lors de la défaite du PSG face à l'AS Monaco (0-2) en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Avant de pointer le manque de concentration de ses partenaires pendant les matches de Ligue 1, élément qui pose plus question : "Ce n'est pas parce qu'on donne tout en Ligue des champions qu'on va revenir ici et gagner. Personne ne fait de cadeaux, les adversaires font les matches de leur vie, il faut se mettre à la hauteur, le mériter, jouer à 100 % car sinon on ne gagne pas". Les Parisiens, troisièmes à quatre points de Lille, ont raté une belle possibilité de recoller au classement, et comme le dit "Petit hibou" : "Cela commence à faire beaucoup d'opportunités ratées."

Haaland - Mbappé, qui est le franchise player ultime ? "Sans être chauvin…"

Ligue 1
L'heure du changement : Bordeaux serait en vente
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
McCourt assure que l'OM "n'a jamais été à vendre" et vise la victoire en Coupe d'Europe
IL Y A 4 HEURES