1978 : le promu Monaco surprend Nantes

Promu en début de saison, Monaco conquiert in extremis un troisième titre après ceux de 1961 et 1963, déjà avec l'entraîneur Lucien Leduc. Outre son jeune gardien de 22 ans Jean-Luc Ettori, l'ASM est portée par son flamboyant duo d'attaque composé de l'Argentin Delio Onnis (29 buts) et de Christian Dalger (18).
A l'avant-dernière journée, les Nantais perdent la tête en concédant un surprenant match nul chez la lanterne rouge Rouen (0-0) tandis que les Monégasques vont battre le Paris SG (2-1). Lors de la 38e journée, les tenants du titre démolissent Nice (6-1), en vain, car Monaco s'impose de peu devant Bastia (2-1). Les Canaris, qui ont battu l'équipe du capitaine Jean Petit à domicile (1-0) puis ont fait match nul en Principauté (1-1), peuvent nourrir de gros regrets. Ils vivront la même désillusion à l'ultime journée la saison suivante, devancés cette fois par Strasbourg.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59

1998 : Lens grille la politesse à Metz

A l'issue d'une saison folle, Lens, également finaliste de la Coupe de France, décroche le premier titre de champion de son histoire le 9 mai 1998. A la 34e et dernière journée, l'équipe entraînée par Daniel Leclercq arrache un nul sur le terrain d'Auxerre (1-1), lui permettant de devancer au goal-average les Messins de Jöel Muller, vainqueurs de Lyon (1-0).
Les coéquipiers de Stéphane Ziani rentrent dans la nuit à Lens, où les attendent près de 35.000 supporters déchaînés pour une fête mémorable au stade Bollaert. La rencontre décisive pour le titre s'est jouée cinq semaines plus tôt quand les Lensois se sont imposés à Metz (2-0) pour le compte de la 30e journée.

Supporters Fans RC Lens 1998

Crédit: Getty Images

1999 : Bordeaux frustre Marseille à Paris

Lors de la 34e journée, Bordeaux doit l'emporter à Paris pour s'assurer du titre sous peine d'être dépassé si Marseille gagne à Nantes. Alors que le PSG a égalisé à 2-2 à un quart d'heure du terme, les Marseillais, qui vont s'imposer 1-0 à la Beaujoire, sont virtuellement champions avec un point d'avance.
Mais juste avant les arrêts de jeu, à la grande joie d'une partie du public du Parc des Princes, Pascal Feindouno, 18 ans, tout juste lancé par Elie Baup, remporte son duel face à Bernard Lama et offre une cinquième couronne aux Girondins. Les supporters marseillais pointeront du doigt la passivité coupable de certains joueurs parisiens mais cela ne changera rien à l'immense déception de l'équipe de Rolland Courbis, également battue en finale de la Coupe de l'UEFA par Parme (3-0).
Les Parisiens qui ont battu l'OM à l'arraché trois semaines plus tôt (2-1) auront été l'arbitre d'un titre chèrement disputé. Dix ans plus tard, le Bordeaux de Yoann Gourcuff sera également sacré devant Marseille à l'ultime journée.

Sylvain Wiltord et Pascal Feindouno fêtent le titre de Bordeaux à Paris, le 29 mai 1999

Crédit: Getty Images

2002 : Lyon coiffe Lens au poteau

En battant le RC Lens (3-1) le 4 mai 2002, l'Olympique lyonnais ne remporte pas seulement son premier titre de champion. Le club, repris en D2 par Jean-Michel Aulas en 1987, amorce le début d'une domination du football français pendant presque une décennie.
Des buts précoces de Sidney Govou et Philippe Violeau mettent le club rhodanien sur la bonne voie. La réduction du score par Jacek Bak à la demi-heure de jeu suscite des sueurs froides chez les Gones, mais Pierre Laigle se charge de mettre fin au suspens en début de seconde période, dans un stade Gerland surchauffé. Depuis ce triomphe lyonnais, l'identité du leader de Ligue 1 n'a pas changé à l'occasion d'une dernière journée.

2012: Montpellier nargue le PSG qatari

Le Paris SG, passé sous le pavillon du Qatar un an plus tôt et disposant de très gros moyens, échoue pourtant dans la quête d'un troisième titre, la faute à la sensation montpelliéraine. Les deux équipes ont effectué un chassé-croisé en tête depuis la 7e journée mais le club héraultais a pris les commandes depuis la 29e.
Pour son dernier match, l'escouade emmenée par Olivier Giroud (21 buts) peut se contenter d'un nul. Elle va néanmoins gagner à Auxerre (2-1) alors que Paris s'impose en vain à Lorient sur le même score. Comme promis, le président Louis Nicollin, qui a pris les rênes du club en 1974 alors qu'il vivotait en division d'honneur, arbore une crête multicolore pour fêter le titre.

La crète de Louis Nicollin en 2012

Crédit: Other Agency

Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22