L'entrepreneur Michel Moulin a fait savoir lundi qu'il se porterait candidat à la présidence de la Fédération française de football (FFF) en mars, se posant comme le candidat de la "rupture" aux côtés de plusieurs personnalités du sport, de David Douillet à Fabien Barthez.

Après avoir dévoilé sa candidature vendredi dans un entretien au quotidien Le Figaro, le fondateur des journaux ParuVendu et Le 10 Sport, qui aura 60 ans mardi, a détaillé son programme dans un communiqué transmis à l'AFP. Il se veut le candidat d'une "rupture utile" pour relever notamment un football amateur "en fin de vie". Le tout en assumant une ligne transgressive : "Didier Deschamps est un salarié de la Fédération, avait-il avancé. Si au-dessus de lui, on lui dit de faire jouer Karim Benzema, il doit le faire jouer".

Ligue 1
La justice suisse classe l'affaire Rybolovlev-Bouvier
IL Y A 2 HEURES

Associé à diverses personnalités du monde politique, entrepreneurial et sportif, il articule son programme autour de 35 propositions, parmi lesquelles la nomination de 18 ambassadeurs "de renom" amenés à agir sur le terrain dans les différentes régions, le lancement d'un plan d'urgence Covid ou la restructuration de fonctions de direction à la FFF.

Le Graët pas encore candidat officiel

L'ancien dirigeant et conseiller de club (Red Star, Istres, Le Mans ou encore brièvement au Paris SG), compte pour cela sur divers soutiens: l'ancien judoka et ministre David Douillet, l'ex-patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) Bernard Squarcini ou encore les anciens joueurs Pascal Olmeta, Peguy Luyindula et Fabien Barthez.

Sur la liste des candidats à l'élection prévue le 13 mars, il rejoint l'ancien patron de la Ligue de football professionnel (LFP) Frédéric Thiriez. L'ex-joueur et entraîneur Luis Fernandez a aussi montré son intérêt mais sans vouloir être lui-même tête de liste.

L'actuel président Noël Le Graët, 79 ans, en poste depuis 2011, n'a pas encore officialisé son souhait de briguer un nouveau mandat, préférant attendre la fin des élections dans les Ligues et districts locaux avant de se positionner.

Ligue 1
Villas-Boas sur son avenir à l'OM : "Je vais rester sauf si Longoria veut me virer"
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
Thauvin n'aurait pas apprécié que Payet négocie une baisse de son salaire
IL Y A 8 HEURES