L’OL en forte tête. Menés 2 à 0 jusqu’à la 79e minute, les joueurs de Rudi Garcia, dans un jour sans, ont finalement réussi une grosse fin de match, avec un Memphis Depay décisif, pour arracher un point lors de cette 19e journée (2-2). Longtemps malmenés par une équipe rennaise bien en place et qui peut s’en vouloir, les Lyonnais sont, grâce à ce match nul, toujours en tête du championnat à mi-parcours et décrochent le titre honorifique de champion d'automne.
Le boss, c’est bien Memphis Depay. Après son doublé un peu plus tôt cette semaine face à Lens (3-2), le capitaine de l’OL a sorti son équipe d’un bien mauvais pas, grâce à un but et une passe décisive en trois minutes, pour permettre aux Gones de poursuivre leur série d’invincibilité en championnat, qui s’étend désormais à 16 rencontres. Pourtant, comme le reste de ses partenaires, le Néerlandais a longtemps été en dessous de ses standards dans ce choc, mieux négocié par des Bretons qui poursuivent également leur bonne série (6e match consécutif sans défaite), avec des regrets toutefois.
Ligue 1
Succession de Memphis, milieu à dégraisser, concurrent pour Lopes : les chantiers de Bosz à l’OL
10/07/2021 À 12:58

Trois minutes de folie et Depay a sauvé Lyon

Car la troupe de Julien Stéphan pouvait espérer beaucoup mieux jusqu’à un quart d’heure du coup de sifflet final. Avec un bloc compact et bien ordonné, un pressing efficace, et surtout une bonne prestation du duo Camaving-Nzonzi dans l’entrejeu pour éteindre le feu follet Lucas Paqueta en face, le Stade Rennais a longtemps dominé Lyon. Moins à l’aise collectivement et surtout moins précis techniquement, les Rhodaniens ont eu du mal à exister offensivement en début de partie, et se sont fait surprendre sur la première grosse occasion des locaux.
Sur une subtile déviation de Martin Terrier, ancien de l’OL, en retrait dans la surface, Clément Grenier, un autre ancien Gone, a crucifié Anthony Lopes (1-0, 20e). Malgré le poteau trouvé par Karl Toko Ekambi sur un premier éclair de Depay sur coup franc (24e), l’OL a eu toutes les peines du monde à se montrer dangereux, s’entêtant souvent dans l’axe. Surtout, les coéquipiers de Thiago Mendes ont montré beaucoup moins d’agressivité que des Bretons qui ont doublé la mise au retour des vestiaires, par Benjamin Bourigeaud (2-0, 55e).

Bourigeaud, buteur pour Rennes face à Lyon

Crédit: Getty Images

Sur le point de sombrer sur un nouveau beau mouvement rennais où Clement Grenier a buté sur Lopes (61e), Lyon s’est alors réveillé, et a pensé une première fois relancer le match par Jason Denayer, dont le but a été logiquement refusé (66e). Les entrées de Maxence Caqueret et Rayan Cherki ont apporté plus de percussion, et c’est d’ailleurs le second qui a été à l’origine de la belle réduction du score de Depay.
D’un enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de volée en pleine surface sur une remise de Cornet, le numéro 10 a marqué son 11e but de la saison et relancé les siens (2-1, 79e). Les Rennais, sonnés, ont ensuite fait preuve d’attentisme sur un coup franc lointain, laissant l’ancien Mancunien ajuster parfaitement, en deux temps, son centre pour la tête de Denayer, qui a ouvert son compteur but cette saison (2-2, 82e). De quoi permettre à l’OL de finir champion d’automne, avec un point de plus que le PSG et Lille.
D1 Arkema
Parris quitte l'OL pour Arsenal
02/07/2021 À 14:15
Ligue 1
Aulas se voit rester majoritaire au capital de l'OL après 2023
15/06/2021 À 14:56