Cinq matches pour survivre. Devant le dernier Dijon, déjà condamné à évoluer en Ligue 2, ils sont quatre en position encore délicate, à espérer se sauver en Ligue 1. Sur le plan comptable, ils ne sont en réalité que trois, mais la situation des Girondins de Bordeaux est telle qu'on ne peut pas ne pas les inclure dans les concurrents pour le maintien.
Avec des chocs Lorient-Bordeaux cette semaine, avant un Nantes-Bordeaux lors de la 36e journée, les confrontations ne seront pas qu'à distance entre ces quatre formations, aux quatre dynamiques, et situations, bien différentes.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59

Bordeaux

Classement
  • 16e avec 36 pts
  • Différence de buts : -13
Calendrier
  • J34 : va à Lorient
  • J35 : reçoit Rennes
  • J36 : va à Nantes
  • J37 : reçoit Lens
  • J38 : va à Reims
Ses faiblesses
Elles sont multiples. D'abord sportives, car les Girondins n'ont plus gagné depuis un mois et demi en Ligue 1. Pire que ça, ils n'ont qu'un seul succès sur leur treize dernières rencontres (en trois mois), et présentent la pire dynamique des quatre concurrents encore en lutte pour le maintien.
Elles sont aussi bien sûr autour du club, dont l'actionnaire King Street a annoncé sa décision de lâcher le club en milieu de semaine. Véritable catastrophe pour le club, qui doit également faire sans son capitaine Laurent Koscielny blessé jusqu'à la fin de saison, et dont l'ambiance dans le vestiaire n'est pas non plus au beau fixe. Même si Yacine Adli a coupé court aux rumeurs jeudi. Les inquiétudes sont réelles pour le FCGB, et elles semblent légitimes.
Ses atouts
Un matelas de points, déjà. Très fin certes, mais tout de même de quatre unités sur son premier rival du FC Lorient. Quand on voit les dynamiques des autres équipes en danger, ça peut être suffisant. Mais il faudra pour cela gagner les deux confrontations directes contre Lorient ce dimanche, puis contre Nantes lors de la 36e journée. Ce calendrier qui oppose les hommes de Jean-Louis Gasset à des concurrents directs peut aussi être un atout, les Girondins ayant encore leur destin sportif entre les mains. A eux de ne pas le transformer en faiblesse, dans l'espoir qu'une rétrogradation administrative ne devienne pas d'actualité.
La stat qui illustre la situation :

Bordeaux peut-il faire faillite ? "Le risque est là..."

Lorient

Classement
  • 17e avec 32 points
  • Différence de buts : -21
Calendrier
  • J34 : reçoit Bordeaux
  • J35 : reçoit Angers
  • J36 : va à Lyon
  • J37 : reçoit Metz
  • J38 : va à Strasbourg
Ses faiblesses
La dynamique n'est pas la meilleure à Lorient. Pourtant galvanisés par un début 2021 tonitruant, les hommes de Christophe Pélissier semblent caler depuis deux journées, avec deux défaites à Lens (4-1) et le week-end dernier à Marseille (3-2). Avec un seul point d'avance sur le barragiste nîmois, les Merlus doivent se reprendre dès ce dimanche, et la réception de Bordeaux (15h00) dans un match capital pour le maintien. Il faudra aussi se méfier du déplacement à Lyon lors de la 35e journée, pour y prendre au moins un point. Ce n'est pas le moment de caler, et Pélissier l'a bien compris : "C'est le money time, il reste cinq matches très importants. La semaine a été studieuse, les joueurs sont concentrés."
Ses atouts
Le calendrier, déjà. Mis à part le match contre Lyon, les Lorientais vont recevoir trois fois sur les cinq derniers matches, et affronter trois équipes qui ne jouent plus rien cette saison (Angers, Metz, Strasbourg), et sont donc souvent plus agréables à jouer pour les formations luttant pour leur maintien. Ensuite, l'attaque bretonne est au rendez-vous. Entre un Terem Moffi en pleine confiance et encore double buteur le week-end dernier, et un Armand Laurienté qui doit confirmer après son mois de mars complètement fou (3 buts, 1 passe décisive, 2 coups-francs somptueux), les menaces offensives sont multiples pour le FC Lorient. Il faut désormais retrouver la dynamique.
La stat qui illustre l'espoir des Merlus :
Le FC Lorient a marqué au moins un but sur ses 12 dernières journées de Ligue 1. Si le maintien s'assure avec une bonne défense, l'attaque des Merlus répond présent, et consiste l'atout sur lequel s'appuyer en cette fin de saison.

Armand Laurienté, auteur d'un superbe coup franc lors du match opposant Lorient à Saint-Etienne, le 28 févirer 2021, en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Nîmes

Classement :
  • 18e (barragiste) avec 31 points
  • Différence de buts : -28
Calendrier
  • J34 : va à Lens
  • J35 : reçoit Reims
  • J36 : va à Metz
  • J37 : reçoit Lyon
  • J38 : va à Rennes
Ses faiblesses
Dans la position dangereuse du barragiste, mais pas encore dramatique, le Nîmes Olympique a toutes les peines du monde à garder un résultat. Contre Brest et Strasbourg lors des deux dernières journées, les Crocos ont par deux fois vu leurs adversaires égaliser et empocher le point du match nul. C'était pareil scénario contre Montpellier, et c'est assez symptomatique d'une équipe en manque de confiance. Autre faiblesse des Gardois, le calendrier de fin de saison ne leur est pas favorable. Opposés à deux équipes luttant pour la 5e place européenne (Lens, Rennes) et une autre candidate au titre (Lyon), les Nîmois n'auront pas la tâche facile pour gagner des points et sortir de cette place de barragiste, dont ils ne peuvent se satisfaire.
Ses atouts
Au classement, Nîmes n'est qu'à un point de Lorient, premier non-relégable. Le championnat est si serré cette saison qu'en un week-end, tout ou presque peut changer, et c'est cette dynamique qui doit inspirer les hommes de Pascal Plancque. Le technicien nîmois a d'ailleurs relativisé sur la situation du club en conférence de presse : "Les résultats ne tiennent à pas grand-chose. Les matches nuls qu'on a faits, on aurait pu les transformer en victoire ou les perdre. Être là où on est aujourd'hui, je trouve que ce n'est pas si nul que ça". L'entraîneur du NO peut aussi compter sur son capitaine Renaud Ripart, plus que jamais l'homme à tout faire et symbole de l'espoir.
La stat' qui prouve la Ripart-dépendance :

Renaud Ripart dans la défense du LOSC lors de Lille-Nîmes

Crédit: Getty Images

Nantes

Classement
  • 19e (relégable)
  • 28 pts
  • Différence de buts : -21
Calendrier
  • J34 : va à Strasbourg
  • J35 : va à Brest
  • J36 : reçoit Bordeaux
  • J37 : va à Dijon
  • J38 : reçoit Montpellier
Ses faiblesses
La crise sportive semble profonde à Nantes. L'éclaircie du Parc des Princes a été de courte durée pour les hommes d'Antoine Kombouaré, qui semaine après semaine s'engluent à cette 19e place, sans pouvoir s'en extirper. A trois points du barragiste nîmois, les Canaris auront la tâche difficile pour combler leur retard, et croire à un électrochoc qui pour l'instant ne vient pas. Car c'est surtout ça qui inquiète à Nantes, le sentiment d'une absence de révolte et d'une lassitude, incarnée par Nicolas Pallois : "Il va falloir continuer à travailler et prendre des points sur les prochains matches même si ça fait 32 matches que c’est dur."
Ses atouts
C'est ironique, mais il y a sûrement une part de vérité là-dedans : le FC Nantes va avoir trois déplacements à jouer, et c'est probablement un point positif. A Strasbourg, Brest et Dijon, qui n'ont plus grand-chose à jouer, les Canaris seront loin de leur base, qui ne leur réussit plus depuis des mois, et pourront espérer gratter plusieurs points pour refaire leur retard. Le derby de l'Atlantique contre Bordeaux vaudra aussi très cher pour les hommes de Kombouaré. Apparus bien plus en jambes et combatifs dimanche dernier contre Lyon, les Nantais ont tout intérêt à répéter ce genre de prestations pour s'en sortir. Leur survie dans l'élite en dépend.
La stat qui illustre la triste série nantaise :

Antoine Kombouaré lors de sa présentation comme nouvel entraîneur de Nantes

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22