Sans masque, sans distanciation sociale, les supporters du PSG sont dans le viseur. Les quelque milliers de fans parisiens qui se sont rassemblés vendredi dernier lors de la réception de Waasland-Beveren (7-0), malgré la recrudescence des cas de coronavirus dans quelques régions françaises et notamment en Île-de-France, ont été vivement critiqués durant le week-end. Pourtant, Romain Mabille, le président du Collectif Ultras Paris, a tenu à se dédouaner dans les colonnes du Parisien.

Ligue 1
Dernière offre : Leicester propose 40 millions d'euros à l'ASSE pour Fofana
IL Y A 3 HEURES

"On a sous-estimé l'engouement qu'il allait y avoir. On s'est laissé aller par l'enthousiasme du match. On l'a très mal géré, je suis entièrement d'accord, mais on n'est pas irresponsables. On discute depuis des semaines sur la manière de revenir au stade et en sécurité. Il n'y avait pas de mauvaise volonté de notre part", a-t-il déclaré, alors que la présence des supporters du PSG pourrait être remise en cause pour la réception du Celtic Glasgow, en amical. Mais d'après L'Equipe, la tendance serait cependant positive. "Nous comptons réctifier le tir mardi", a par ailleurs précisé Romain Mabille.

On s’était dit que ça allait être difficile d’associer le mouvement ultra et le retour en tribunes

Interrogé par RMC Sport dimanche soir, le président du CUP qui a par ailleurs rappelé que son collectif n'assistera pas aux finales de la Coupe de France (24 juillet) et de la Coupe de la Ligue (31 juillet), a de nouveau réagi à la polémique. "On la vit mal, parce que ce n’était pas du tout l’objectif de notre venue. On s’était dit que ça allait être difficile d’associer le mouvement ultra et le retour en tribunes. Mais on a essayé de le faire. Certes, on s’est trompé sur certaines choses, mais il n’y avait pas de mauvaise intention. On ne voulait pas être irresponsables, ni mettre les gens en danger. On voulait juste organiser le retour des supporters en tribunes de la meilleure façon. Ça ne partait pas d’un mauvais sentiment", a-t-il conclu.

Marquinhos, Mbappé, Neymar : Après Thiago Silva, quel serait le capitaine idéal pour le PSG ?

Ligue 1
Aulas fixe une "dead-line" pour Aouar et Depay, Pellistri se rapproche de l'OL
IL Y A 15 HEURES
Ligue 1
Son départ du PSG, le cas Cavani : Thiago Silva charge Leonardo
IL Y A 20 HEURES