Le PSG n'a pas eu à forcer son talent. Samedi, les Parisiens se sont imposés sur la pelouse de Metz (1-3), lors de la 34e journée de Ligue 1. A Saint-Symphorien, cette victoire a été acquise grâce à un doublé de Kylian Mbappé (4e, 59e) et à un but, sur penalty, de Mauro Icardi (89e), alors que Fabien Centonze avait pourtant égalisé (46e). Grâce à ce succès, le Paris-Saint-Germain s'empare provisoirement de la tête du classement, avec deux longueurs d'avance sur Lille, qui se rend à Lyon (dimanche, 21h). De leur côté, les Messins perdent une place et se retrouvent dixièmes.
Ligue 1
Pochettino traitera Mbappé "de la même manière" malgré sa situation contractuelle
IL Y A 12 HEURES
En toute fin de rencontre (87e), Kylian Mbappé a été contraint de céder sa place, suite à un choc genou avec Habib Maïga. Après la rencontre, Mauricio Pochettino a précisé que le Français avait reçu une béquille au niveau de la cuisse. Avant cela, le Parisien avait pris le temps de soigner de nouveau ses statistiques personnelles. Alors qu'il n'avait encore pas touché le moindre ballon, l'international français, parfaitement lancé en profondeur par Ander Herrera, a trompé Alexandre Oukidja, du droit, pour l'ouverture du score (4e, 0-1).
Dans le second acte, le jeune joueur de 22 ans y est allé de son doublé, d'une puissante frappe déviée par Kiki Kouyaté (59e, 1-2). Le triplé n'était même pas si loin que cela, mais le Tricolore a vu son petit piqué être sauvé, sur sa ligne, par Farid Boulaya (81e). A ses côtés, ses coéquipiers n'ont pas été en reste.

Icardi, encore buteur

Si Neymar s'est montré bien discret, en revanche, Pablo Sarabia (41e), Angel Di Maria (75e) ou bien encore Mitchel Bakker (77e) ont obligé le portier adverse à s'employer. De son côté, Leandro Paredes s'est heurté à Maïga, également sauveur des siens sur sa ligne (56e), tandis que Herrera a vu sa propre tentative être repoussée par la barre transversale (81e). En toute fin de rencontre, Mauro Icardi a fini par aggraver la marque, en se faisant justice, sur penalty, avec une panenka osée (89e, 1-3).
Une victoire indiscutable du Paris Saint-Germain qui n'a pas vraiment eu le temps de trembler dans cette rencontre, malgré l'égalisation messine juste après la pause. Une réalisation qui a été l'œuvre de Fabien Centonze, de la tête (46e, 1-1). De manière générale, Metz, avec un manque d'agressivité et de précision dans la dernière passe, a livré une partie compliquée et Keylor Navas n'a pas vraiment été inquiété, sauf devant les tentatives cadrées de Centonze (29e) et de Pape Sarr (53e).
Désormais, la pression est sur Lille, mais également sur Monaco et Lyon, dans ce sprint final pour le titre de champion. Le PSG, pour sa part, peut voir venir et prépare également parfaitement son rendez-vous de mercredi prochain (21h) contre Manchester City, en demi-finale aller de Ligue des champions.

La Super Ligue est morte, vive la Super Ligue ? "Dans les faits, on y arrive pas à pas"

Ligue 1
"Gagner la Ligue des champions avec le PSG" : Mbappé, la bombe… qui ne change rien ?
IL Y A 18 HEURES
Ligue 1
Un but mais tellement plus que ça : Hakimi, ça promet déjà
25/07/2021 À 09:37