Un match terne, nul, et logique entre Rennes et Lens (0-0), et c’est bien Metz qui pourrait être le grand gagnant de cette 24e journée. Alors que les premiers ont manqué l’occasion de réduire leur écart avec le quatrième - Monaco -, les seconds, très timides, n’ont pas réussi, une fois de plus, à l’emporter à Bollaert pour dépasser leur adversaire du jour au classement et s’emparer de la 5e place.
Quand Kakuta n’est pas là, on s’ennuie ferme à Lens. Difficile de nier ce constat après la rencontre pauvre en occasion des Sang et Or, sur leur pelouse et pour la première fois de la saison sans leur numéro 10 sur la feuille de match. Côté rennais, on le sait depuis de nombreuses semaines, ce n’est pas la folie offensivement, et cela s’est confirmé ce samedi malgré le retour sur la pelouse comme titulaire de Sehrou Guirassy.
Ligue Europa Conférence
Tottenham touché par plusieurs cas de Covid-19 avant le match face à Rennes
IL Y A 20 HEURES

Un début de match canon et puis plus rien

L’ancien Amiénois aura loupé deux des trois plus grosses occasions de son équipe, malgré deux très bons ballons distillés par son compère d’attaque Martin Terrier (28e, 54e). Mais ses deux frappes du droit n’ont pas trouvé le cadre. Difficile d’en vouloir à Guirassy, puisque, hormis une frappe dangereuse de Hamari Traoré dans un début de partie animé (9e), les Bretons ont tiré, en tout, neuf fois à côté dans ce match. Cela aurait pu être fatal à la troupe de Julien Stéphan, qui avait décidé d’aligner une défense à trois face aux Nordistes, mais Alfred Gomis a réalisé un triple arrêt crucial sur le deuxième temps d’un coup franc adverse (5e).
Le portier du SRFC n’a ensuite plus eu beaucoup de travail à faire puisque Lens, souvent malmené dans son camp, incapable de se montrer dangereux sur coup de pied arrêté, a attendu la 88e minute pour cadrer de nouveau, sur une tentative trop faible de Facundo Medina.
Alors qu’on s’est souvent ennuyé à poings fermés, c’est une bisbille entre Jonas Martin et Yannick Cahuzac, tout près de l’expulsion et tous deux avertis, qui a pimenté la fin de partie. Ce résultat nul, le deuxième de suite pour les deux clubs, pourrait profiter à Metz : si les Grenats s’imposent ce dimanche à Saint-Etienne, ils pourraient revenir à hauteur des Bretons à la cinquième place.
Ligue 1
"N'importe quoi", "Pas les mots" : A Saint-Etienne, une rouste aux airs de cauchemar
05/12/2021 À 15:19
Ligue 1
0-5, triplé de Terrier : Rennes est sublime, les Verts et Puel dans les abîmes
05/12/2021 À 13:47