Chaque année ou presque, Marseille croit y mettre un terme. Mais depuis le 1er octobre 1977, jamais l’OM n’a pas réussi à s’imposer en terre bordelaise. Trente-cinq matches disputés. Zéro victoire. En France, c’est un record. En Europe, seules deux équipes ont fait mieux : Liverpool, qui n’a pas perdu pendant 55 matches d’affilées face à Stoke à Anfield, et le Real Madrid, qui a réussi le même exploit sur 46 rencontres de suite à domicile face à la Real Sociedad.
Alors, forcément, les supporters bordelais ont de quoi être fiers. Parce que, si le duel a perdu de sa superbe, Bordeaux et Marseille partagent une histoire commune et une rivalité qui a fait les belles heures de la L1 à la fin des années 80, et s’est réveillée à la fin des deux décennies suivantes (1999, 2009). "Cette longue série face à l’Olympique de Marseille est tout sauf insignifiante", explique Elio, supporter des Girondins âgé de 21 ans. "On parle d’une invincibilité qui dure depuis plus de 43 ans et qui concernent deux des plus grands clubs français, ce n’est pas rien quand même."
Ligue 1
Semaine "éprouvante" mais "objectif atteint" : l'OM n'a pas tendu l'autre joue
IL Y A 13 HEURES
C'est le dernier vestige de notre passé auquel on se rattache
Mais ces dernières années, les Girondins ont perdu de leur superbe, et enchaînent les saisons plus que moyennes en championnat. 10e au classement après 24 journées, Bordeaux se retrouve une nouvelle fois dans le ventre mou de la Ligue 1 et ne peut espérer grand-chose d’ici le mois de mai prochain. Alors, conserver l’invincibilité face à l’OM à domicile apparait comme l’un des objectifs de la saison.
"Aujourd’hui, les supporters n’ont plus que ça pour égayer leur saison", affirme Nicolas Pietrelli, responsable du média Web Girondins et chroniqueur sur France Bleu Gironde. Une tendance confirmée par Elio, amer après les quatre défaites consécutives subies par son club de coeur : "Dans une saison un peu morose où il n’y pas vraiment d’ambition sportive, la réception de Marseille devient fatalement le match le plus important de l’année."

Remanié mais inspiré, le TFC a créé la surprise : le résumé de sa victoire à Bordeaux

Cette série record, au-delà de son apport à la rivalité entre Bordelais et Marseillais, a aussi une valeur historique pour les supporters des Girondins. "C’est le dernier vestige de notre passé auquel on se rattache, celui qui nous permet de se rappeler que Bordeaux est un grand club… vu que ce n’est pas évident de se le rappeler tous les jours", explique Elio. "L’enchaînement des saisons galère fait qu’on s’y attache encore plus."

L’arbre qui ne doit pas cacher la forêt

Si une victoire ou un match nul face à l’OM permettrait de faire perdurer cette série record, elle n’effacerait pas pour autant la nouvelle saison décevante des Girondins. "Il ne faut pas que cette invincibilité cache tout le reste, c’est un match et dans une saison, il y en a 37 autres", martele Nicolas Pietrelli. "La saison ne se résume pas à ça. Je préfère qu’on aille en Ligue des champions et qu’on mette fin à l’invincibilité, plutôt qu’on descende en Ligue 2 en la conservant."
Quoi qu’il en soit, la réception de l’OM reste un évènement pour les supporters girondins. Et les plus fervents d’entre eux comptent bien aller le rappeler aux joueurs avant la rencontre. Les Ultramarines, principal groupe de supporter bordelais, ont appelé à un rassemblement samedi à 15h30 au Haillan, où s’entraînent les Girondins. (Insérer une citation de banderole ici, MAJ à faire samedi).

Un rassemblement prévu, les joueurs enjoués

Dans une saison où les matches à huis clos s’enchaînent à cause des restrictions sanitaires, ces encouragements avant de grosses rencontres plaisent aux joueurs. En conférence de presse vendredi, Hatem Ben Arfa a semblé enthousiaste à l’idée de ce rassemblement : "Que les Ultras viennent, ça va être bien. Je suis content car ça va donner encore plus de piment et regoûter à la connexion avec les supporters."
Cette saison, ce choc historique entre deux des plus grands clubs français a un enjeu sportif. Minime certes, mais tout de même : en cas de victoire, Bordeaux (10e) passerait devant Marseille (9e) au classement de la Ligue 1. De quoi donner un peu plus de piment à un des classiques du championnat de France. Les Girondins peuvent rendre heureux leurs supporters. Les Marseillais, eux, peuvent mettre fin à une des plus longues séries de l’histoire.
Ligue 1
Sans convaincre, l'OM fait une bonne opération
IL Y A 15 HEURES
Ligue 1
Payet, le match d'après
HIER À 23:18