L’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille se quittent bons amis, à l’issue d’une confrontation animée qui pourra laisser quelques regrets aux hommes de Nasser Larguet. Incapables de tuer le match après avoir ouvert le score, les Gones de Rudi Garcia ont laissé leurs adversaires revenir, grâce à un nouveau but d’Arek Milik (1-1). Le tort des Phocéens aura finalement été de manquer d’ambition quand Lucas Paqueta a été expulsé avant le dernier quart d’heure de jeu. Au classement, on retiendra que l’OL reste à la troisième place, à trois points de la tête, et n'a plus qu'une longueur d'avance sur Monaco.
Un Olympico a toujours une saveur un peu particulière. Mais dans cette saison un peu étrange, l’OL avait plus à perdre que l’OM, trop occupé en coulisse pour redresser la barre, en attendant la prise de fonction de Jorge Sampaoli. Ce constat s’est vérifié au cours de la première demi-heure, avec des Lyonnais très entreprenants. Leur esprit conquérant leur a permis de prendre logiquement la tête au tableau d’affichage grâce à Karl Toko Ekambi, oublié sur un bon décalage de Lucas Paqueta (0-1, 21e). Auparavant, les joueurs de Rudi Garcia avaient simplement oublié de régler la mire.
Ligue 1
Guendouzi, chaud comme Marseille
IL Y A 2 HEURES

Paqueta, la main de la discorde

Malgré un schéma a priori offensif, les Marseillais ont d’abord été dominés. Mais, bizarrement, les Gones n’ont jamais su enfoncer le clou, laissant Florian Thauvin, très disponible, et ses partenaires renverser tranquillement la vapeur, à leur rythme. Généreux, l’OM a été récompensé de ses efforts juste avant la pause, quand une faute de main dans la surface a été sifflée contre Paqueta.
Furieux, le Brésilien a fortement contesté cette décision en montrant que le ballon avait d'abord touché son vente, avant d'aller sur son bras droit. Averti, le Brésilien a vu son match prendre un mauvais virage après cet épisode qui fera débats. Le penalty a été transformé sans trembler par Arek Milik, désormais buteur lors de ses deux premières titularisations (1-1, 44e), une première depuis Payet en 2013.

L’OM a manqué d’ambition

Au retour des vestiaires, l’OL n’a pas eu la réaction d’orgueil que l’on était en droit d’attendre d’une formation qui joue le titre. Et l’OM a continué d’en profiter, même si son jeu un peu brouillon ne lui a pas permis d’espérer plus qu’un match nul. Il y avait pourtant la place après l’expulsion de Paqueta, qui a écopé d’un deuxième carton jaune pour une vilaine semelle sur Dimitri Payet (70e). Ce nouveau fait de jeu, défavorable aux Lyonnais, pourra faire naître quelques regrets dans les rangs marseillais. Même si Memphis Depay est passé à un hors-jeu du hold-up sur une passe astucieuse de Rayan Cherki (83e).
Marseille a affiché ses limites et perd là une belle occasion de raccrocher le top 5. C’est aussi une munition manquée pour Lyon, qui aurait pu revenir à un petit point de Lille, accroché par Strasbourg quelques heures plus tôt. Les hommes de Rudi Garcia doivent désormais regarder dans le rétroviseur, Monaco revenant comme un boulet de canon dans leurs talons.

Dimitri Payet à terre lors de la rencontre OM - OL en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
"On ne peut pas dire que ces gens-là aiment l'OM" : Payet "désabusé" après les jets de projectiles
24/10/2021 À 22:53
Ligue 1
L'antisèche : Pas plus avancés
24/10/2021 À 21:44