Nîmes - Rennes : 2-4

Ligue des champions
La C1, l'atout qui devrait profiter à Rennes sur le marché : "Un élément qui change votre valeur"
IL Y A 18 HEURES

Il paraît que les recrues peuvent mettre du temps à s’acclimater. A Nîmes, c’est pourtant une victoire presque "100% recrues" que les Rennais sont allés chercher au forceps. Serhou Guirassy a presque déjà fait oublier Mbaye Niang en s’offrant un doublé pour sa première titularisation (16e, 39e), avec deux pions opportunistes. Nayef Aguerd a déserté l’axe pour pousser au fond un coup franc de Bourigeaud (2-3, 73e) et surtout offrir une victoire précieuse aux Bretons, clairement pas impériaux ce dimanche même si le même Bourigeaud a alourdi le score sur l’ultime contre du match (2-4, 90+7e). Car, avant cela, Nîmes avait réussi à recoller à deux reprises, par Andrés Cubas (1-1, 37e) puis Zinedine Ferhat (2-2, 55e). Rennes est un leader provisoire plus que solide tandis que Nîmes est 11e.

  • Ce qu’on en retient : Le début de saison canon des Bretons (2 victoires, 1 nul)

Lorient - Lens : 2-3

On a connu des semaines plus compliquées pour un promu. Après avoir croqué le champion en titre jeudi (1-0), le RC Lens a continué son festin sur la pelouse d’un autre promu, Lorient (2-3). Malgré l’ouverture du score de l’inévitable Adrian Grbic (1-0, 14e), les Sang et Or ont réussi à passer la seconde pour recoller rapidement grâce à un penalty de Gael Kakuta (1-1, 32e) avant que Medina, d’un joli retourné, ne donne l'avantage aux siens (1-2, 34e). La seconde période aura été plus calme, sauf pour un Ignatius Ganago qui a continué, lui aussi, sa belle semaine en mettant les Nordistes à l’abri (1-3, 63e). En toute fin de match, un penalty obtenu et transformé par Yoane Wissa a relancé le suspense mais bien trop tard (2-3, 90+3e). Entre les deux équipes, il y a un vrai écart au classement : Lens est 5e provisoire tandis que Lorient est 14e.

  • Ce qu’on en retient : Lens est un promu détonant !

Ignatius Ganago après son but face à Lorient

Crédit: Getty Images

Dijon - Brest : 0-2

Pas de doute : ces deux équipes-là vont lutter pour le maintien. Déjà en difficulté avant ce match (deux défaites), Dijon et Brest ont offert un duel musclé à défaut d’être totalement spectaculaire. A ce petit jeu, les Bretons ont réussi le gros coup du jour avec un petit but de Romain Perraud, après une jolie frappe dans le petit filet opposé (0-1, 42e). Comme si ce n’était pas assez compliqué comme ça, Dijon a perdu Roger Assalé, exclu neuf minutes après son entrée en jeu (55e), pour une semelle mal maîtrisée. La fin de match a été symbolique : Bruno Ecuele-Manga a touché la barre avant qu’Irving Cardona ne marque d’une reprise aérienne exceptionnelle (0-2, 90+5e). Dijon est 19e et toujours privé de points, Brest remonte au 15e rang avec cette victoire.

  • Ce qu’on en retient : Dijon est dans le dur.

Romain Perraud, buteur à Dijon

Crédit: Getty Images

Angers - Reims : 1-0

Deux défenses réputées face à face, cela fait rarement des étincelles. Solide derrière, Angers a profité d’une petite erreur d’inattention de la défense rémoise, parfaitement exploitée par Stéphane Bahoken (1-0, 55e) après avoir raté un penalty (44e), pour s’offrir une courte mais précieuse victoire. Le match aura été marqué de nombreux cartons, dont deux rouges : un pour Wout Faes et son pied haut (42e), un autre pour Romain Thomas pour deux duels trop musclés sur El Bilal Touré (60e). Angers est 6e avec six points, Reims est 16e.

  • Ce qu’on en retient : Qu’à Angers, la recette est la même mais reste toujours aussi efficace
Ligue 1
Rennes, le coup d'arrêt
23/10/2020 À 20:50
Ligue 1
Après la C1, Rennes et les dangers qui le guettent
22/10/2020 À 21:34