Il a modelé l'équipe, choisi l'entraîneur... A l'heure de lancer dimanche (21h00) face au PSG un sprint final mal engagé pour l'objectif européen, le directeur sportif Florian Maurice est en première ligne à Rennes. Battus à Bordeaux la semaine dernière, les Rennais ont manqué l'occasion de s'emparer de la précieuse 5e place, l'objectif minimum affiché en début de saison. Scotchés au 7e rang, à deux points de Marseille et Lens, ils n'ont désormais plus la main. Mais Maurice y croit, comme il l'a assuré cette semaine devant la presse: "Ca sera trois matches de Champions League, ou trois finales, on peut les appeler comme on veut. Ca sera trois matches de haut niveau et je suis convaincu qu'on en est capable."
"Les mecs sont bien, ils sont motivés, ils sont au taquet, ils ont envie de bien finir (...). On est capable de rivaliser contre ce type d'équipes et de l'emporter", a-t-il insisté. "Le Stade rennais l'a déjà fait par le passé. Même si les résultats n'étaient pas au bout cette saison, on a montré qu'on avait la capacité de résister à des équipes du niveau du PSG", a-t-il ajouté en citant des prestations honorables en Ligue des Champions contre Séville ou Chelsea.

Mercato mitigé

Ligue 1
Mbappé comme Papin, la dernière de Depay, 415 : les enjeux symboliques de la 38e journée
22/05/2021 À 21:22
Même si les deux stars du milieu de terrain, Steven Nzonzi et Eduardo Camavinga, seront suspendus, "on fera sans eux, et les joueurs qui seront présents dimanche montreront qu'ils ont aussi les qualités pour être performants et gagner ce type de match". A commencer par les recrues du dernier mercato d'été, les joueurs que Maurice est allé chercher à son arrivée au printemps 2020. Des choix qu'il reste seul à défendre avec la démission de l'entraîneur Julien Stéphan et les problèmes de santé du président Nicolas Holveck.

Dalbert of Stade Rennais controls the ball during the UEFA Champions League Group E stage match between Chelsea FC and Stade Rennais

Crédit: Getty Images

Certes, il y a eu quelques ratés. Daniele Rugani, blessé peu après son arrivée, est déjà reparti en Italie. Dalbert n'est que l'ombre de ce qu'il en espérait et le grain de folie de Raphinha, qu'il a laissé partir en Angleterre en octobre, a cruellement manqué à l'attaque rennaise cet hiver. Le gardien Alfred Gomis, venu à grands frais en remplacement d'Edouard Mendy parti à Chelsea, donne encore quelques sueurs froides et Serhou Guirassy manque parfois d'efficacité. Mais Martin Terrier, pratiquement arrivé de Lyon dans les valises de Maurice, se révèle enfin redoutable dans un nouveau positionnement en pointe, avec cinq buts et trois passes décisives sur les sept derniers matches.
Sérénité et confiance
Et le jeune Jérémy Doku, le pari surprise de Maurice, vient d'inscrire ses deux premiers buts. Son explosivité écoeure les défenses adverses. Contre Bordeaux, il a réussi 12 des 15 dribbles qu'il a tentés, plus que n'importe quel autre joueur de Ligue 1 cette saison. Pour Maurice, il est encore trop tôt pour dresser un bilan de ce groupe et de sa saison. Mais pas encore trop tard pour épauler chacun au mieux. "Flo est toujours avec nous. Il est aux entraînements, aux matches dans le vestiaire", témoigne le défenseur Nayef Aguerd. "C'est quelqu'un qui a beaucoup d'expérience, il est important pour l'équipe, avec ses conseils, et aussi la sérénité et la confiance qu'il apporte aux joueurs."
Et pour préparer la saison prochaine, il peut compter sur un complice de longue date. Bruno Genesio l'assure, les deux hommes ont renoué une relation de travail "quasiment identique" à celle qu'ils avaient à Lyon, même si Maurice n'était chargé que du recrutement des Gones. "A Lyon, on échangeait énormément sur les recrues mais je le consultais aussi régulièrement sur les matches qu'on avait joués pour avoir son avis. Et je lui demandais régulièrement d'avoir des entretiens avec les joueurs", témoigne l'entraîneur.
Ligue 1
"On doit être plus malin" s'agace Génésio
09/05/2021 À 23:03
Ligue 1
Paris résigné ? "Il faut commencer à bien se parler pour la saison prochaine"
09/05/2021 À 22:19