Grimper à la cinquième place avant même d’avoir joué à Saint-Etienne dimanche (13h) : et si l’OM avait déjà réussi son week-end ? Non, évidemment. Mais la promesse est belle. Lens s’est nettement incliné dans le derby nordiste vendredi (0-3), Rennes conclura cette 36e journée en recevant un PSG qui n’a d’autre choix que de gagner. Marseille aura donc un très gros coup à jouer à Geoffroy-Guichard.
Une victoire, et le club phocéen prendrait trois points d’avance sur les Sang et Or tout en en conservant au moins deux sur les Bretons. Autant dire que la formation de Jorge Sampaoli mettrait un pied en Ligue Europa à deux journées de la fin. Car pendant que Dimitri Payet et compagnie affronteront Angers et Metz, qui n’ont plus rien à jouer, Lens et Rennes croiseront tous deux la route de l’AS Monaco dans les dernières foulées de ce sprint final. N’insultons pas la Ligue 1 et son scénario complètement fou cette saison, mais l’opération serait très belle.
Je n’envisage pas le nul
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59
Intérêt sportif, finances, attractivité sur le marché des transferts, possibilité de redorer le blason après une campagne européenne catastrophique cette saison. Les raisons pour l’OM de s’accrocher très fort à cette cinquième place ne manquent pas. Une position que le club olympien connaît bien pour l’avoir occupée à sept reprises depuis le début de la phase retour. Il n’y a d’ailleurs que six journées qui l’ont vu hors du top 6 depuis le début de saison : les six premières. Pas si mal, pour un club dont l’actualité a été particulièrement chargée en coulisses cette saison.
Après de fortes secousses, Marseille s’apprête donc à jouer une partie de son avenir à court terme, dix semaines après son changement de coach. "On doit utiliser les 90 minutes pour gagner, je n’envisage pas le nul. Pour continuer à espérer une qualification européenne, il faut gagner", lâchait Jorge Sampaoli avant la défaite lensoise, vendredi. Huitième de finaliste de Ligue des champions avec le FC Séville en 2017, le technicien argentin sait que sa première saison complète sur la Cannebière n’aurait évidemment pas la même saveur sans Coupe d’Europe. C’est donc une partie du prochain exercice qui est en jeu, déjà.

Des premières réponses pour l’effectif 2021-2022

Et ça tombe bien, puisque dessiner les contours de la saison prochaine, c’était déjà le thème de la semaine. Du moins en termes d’effectif. Vendredi, le club phocéen a d’abord annoncé la prolongation de contrat de Jordan Amavi, qui pourrait jouer un rôle majeur, à l’avenir, à gauche du 3-5-2 de Sampaoli. "Amavi a un gros potentiel sur le côté", a d’ailleurs reconnu son coach devant la presse. Puis, quelques heures plus tard, c’est le départ de Florian Thauvin au Mexique qui s’est confirmé, alors que sa prolongation de contrat était un sujet majeur ces derniers mois.

Légende ou simple lieutenant : Florian Thauvin a-t-il sa place au Hall of Fame de l'OM ?

L’OM sait donc qu’il devra faire sans l’un de ses hommes les plus décisifs des dernières saisons. Un cas de réglé, même si ce n’était évidemment pas l’issue espérée par Sampaoli et Pablo Longoria, le président marseillais. Les dossiers Boubacar Kamara, Dujet Caleta-Car ou encore Arkadiusz Milik suivront dans le sens des départs, alors que le jeune Argentin Thiago Almada est cité dans le sens des arrivées. En attendant, place au terrain. Avec un match face aux Verts qui aura indirectement un impact sur le marché estival de l’OM. "Trois matches, trois finales" : Amavi n’a pas encore retrouvé les terrains, mais il a tout compris.
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22