Pablo Longoria ne pensait probablement pas provoquer un tel raz-de-marée. Après Raymond Domenech ou encore le Directeur Technique National Hubert Fournier, Antoine Kombouaré a lui aussi répondu au président de l'OM, qui estime que la formation française mérite d'être revue car notamment "trop individualiste". "Objectivement, si on analyse le monde dans son ensemble, c’est un des pays qui exportent le moins d’entraîneurs. Parce qu’ils ne vendent pas d’idées collectives", avait-il également lâché. De quoi provoquer la colère et le sarcasme du coach nantais.
Depuis quand il est président ?
"C'est qui, Pablo Longoria ? Depuis quand il est président ?", a-t-il interrogé plein d'ironie. "Je ne lui réponds pas, moi, a ajouté Kombouaré. J'ai un travail à faire et ce qui m'intéresse, c'est le FC Nantes. Je n'ai pas à répondre, je m'occupe de mon travail. Il est libre de tenir les propos qu'il veut, j'ai même pas entendu et j'ai pas envie de savoir (...) Moi, tout ce que je sais, c'est qu'on est champions du monde avec Didier Deschamps et qu'on a le record de Ligue des champions consécutives avec Zinédine Zidane."
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59

Sampaoli, un grand nom dans le viseur à faire rêver les supporters de l'OM

Frédéric Antonetti, l'entraîneur de Metz, a lui aussi piqué une colère. "Longoria ? Qu’est ce qu’il a fait lui dans sa vie ? Je veux bien écouter Ancelotti quand il vient en France, qu’il dise des choses, je veux bien écouter l’entraîneur de Monaco (Niko Kovac), je veux bien écouter les grands joueurs qui viennent en France et qui ont connu d’autres championnats et je les accepte volontiers. Mais Longoria. Je crois que l’un des dirigeants de Valence l’a traité de lâche et de menteur ? Si on disait ça de moi je serai pas très fier. Moi je ne discute pas avec des gens comme ça. C’est des gens du nouveau football, des météorites qui arrivent, qui tous les ans changent de club. Par expérience je sais comment son histoire à Marseille va se finir. Je peux lui écrire s’il veut", a-t-il prévenu.
Interrogé par soins, Hubert Fournier s'était dit quant à lui très "surpris". "Les réseaux d’agents sont puissants et font le marché actuellement. C’est un réseau étroit dans lequel, malheureusement, on n'est pas positionné, donc ça nuit à notre rayonnement. On doit sans doute mieux faire là-dessus", a notamment expliqué le DTN. Son entretien est à retrouver ici.
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22