Cette fois, Jorge Sampaoli n'a pas trouvé la solution. Depuis son arrivée sur le banc marseillais, l'OM avait inscrit trois buts lors de quatre de ses sept derniers matches. Mais il est retombé dans ses travers, ce vendredi soir, au Vélodrome, concédant face à Strasbourg un match nul (1-1) qui risque de l'éloigner de son objectif européen. Avant que le technicien argentin ne débarque, l'équipe phocéenne souffrait d'un manque de créativité chronique. Il faut croire que le mal était trop profond pour être dissipé si tôt.
Parfois amorphe, souvent sans idée, incapable de percer le bloc strasbourgeois, Marseille est redevenu ce qu'il fut si souvent en première partie de saison. "On sait que c'est l'équipe en forme du moment, a noté Thierry Laurey, l'entraîneur strasbourgeois, sur Canal + après le match. Ils ont retrouvé un certain dynamisme, une envie d'aller de l'avant, d'agresser à la perte du ballon… Des choses qu'on ne les voyait pas forcément faire à une certaine période. Je ne vais pas dire qu'on était venus pour les embrouiller. Mais c'était un peu l'idée." Et ça a fonctionné.
Ligue 1
"90 minutes de bonheur", "cadeau de Noël", "libération": 30.000 supporters ont retrouvé le Vélodrome
31/07/2021 À 21:24

L'OM a moins cadré que Strasbourg

Seul l'ouverture du score du Racing, couplé à quelques retouches d'El Zurdo - l'entrée en jeu de Luis Henrique notamment - ont permis de faire bouger les lignes. Mais à l'arrivée, les Olympiens ont cadré moins de tirs que leur adversaire du soir. C'était une habitude avec Villas-Boas mais ce n'était arrivé qu'une seule fois avec Sampaoli, lors du lourd revers concédé à Nice (3-0). "On n'a pas réussi à mettre en place notre plan, a simplement constaté le tacticien argentin au micro de Canal +. L'adversaire nous a neutralisés et ça, c'est frustrant."

Ecroulement face à City, Mbappé forfait et résidus de Covid : Le PSG est-il en surchauffe ?

Mais l'ancien coach du FC Séville, visiblement un peu abattu par cette prestation morose, pourra aussi se rassurer : à défaut de conserver son allant offensif, son équipe n'a pas perdu l'âme qu'elle s'est forgée ces dernières semaines. Elle a égalisé grâce aux entrées de deux joueurs frustrés, Luis Henrique et surtout Dario Benedetto. Et marqué, au passage son septième but dans le dernier quart d'heure, sur les seize inscrits depuis l'arrivée de l'ancien sélectionneur de l'Argentine. Dans le jeu, les Olympiens ne mettent pas toujours beaucoup de vie. Dans la tête, ils ont toujours l'instinct de survie.
Ligue 1
Longoria : "Ben Arfa ? C'est lui qui a appelé Sampaoli…"
07/07/2021 À 14:33
Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57